publicité

Un probable "contrat d'alliance" entre les non indépendantistes de Nouvelle-Calédonie

Depuis dimanche soir, les formations politiques discutent et négocient pour former des majorités dans les assemblées de province, au congrès et pour la préparation du futur gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Le point sur l'avancée des négociations...

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
C'est dans la province des Îles Loyauté que l'équation semble être la plus simple, le président sortant Néko Hnépéune qui a conduit la liste Union Calédoniene, devrait retrouver son fauteuil sans difficulté. La configuration de l'assemblée de la province des îles a retrouvé ses équilibres naturels avec notamment le retour du Palika en son sein...
 
En province nord, la situation est plus complexe, Paul Néaoutyine (Palika) et Gilbert Tyuiénon(Union Calédonienne) sont à égalité avec 9 sièges chacun(même si le président  sortant a remporté cette élection avec 600 voix d'avance).
Plusieurs scénarios sont possibles, mais Paul Néaoutyine a deux avantages: le bénéfice de l'âge et le probable soutien des élus de la liste non indépendantiste de Gérard Poadja.
 
 
Les non indépendantistes ayant totalisé 29 sièges sur 54 au congrès de Nouvelle-Calédonie, c'est donc dans leur fief, en province sud, que tout va se décider...Depuis dimanche soir, les tractations sont intenses entre les trois partis concernés: Calédonie Ensemble, le Front pour l'Unité-Rassemblement et l'Union pour la Calédonie dans la France.
 
Malgré son avance sur les deux autres formations,Calédonie Ensemble n'a pas la majorité.
 
Selon les premières informations, on s'achemine vers un "Contrat de gouvernance", une version améliorée du Pacte Républicain de 2009 qui n'avait pas survécu longtemps aux "tiraillements".
 
Dans ce scénario, la présidence de la province sud reviendrait à Calédonie Ensemble avec à sa tête probablement Philippe Michel, la présidence du gouvernement à l'Union pour la Calédonie dans la France et le congrès serait dirigé par le Front pour l'unité-Rassemblement, mais rien n'est encore formellement acté...
 
Enfin toujours dans le camp non indépendantiste, il est fortement envisagé de déposer une liste de candidats pour l'élection des membres du gouvernement, la seule voie possible pour faire face mathématiquement à une potentielle liste unitaire indépendantiste.
 

Le point en images avec Sylvain Duchampt et de Gaël Detcheverry de NC 1ère

Tractations nc Congrès

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play