publicité

Gaël Yanno élu président du Congrès de Nouvelle-Calédonie

Gaël Yanno a été élu à la majorité absolue grâce à l'alliance qui rassemble les trois partis non indépendantistes représentés au Congrès de Nouvelle-Calédonie. Le camp indépendantiste a "matérialisé" ses tensions en présentant deux candidats au perchoir de l'institution. 

Gaël Yanno avait déjà été président du Congrès de mai 2014 à juillet 2015. © NC la 1ère
© NC la 1ère Gaël Yanno avait déjà été président du Congrès de mai 2014 à juillet 2015.
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
Pas de surprise " le contrat de gouvernance solidaire" entre Calédonie Ensemble, le Front pour l'Unité et l'Union pour la Calédonie dans la France a permis d'élire Gaël Yanno à la présidence du congrès de Nouvelle-Calédonie.
Avec 29 voix sur 54, les non indépendantistes affirment ainsi leur majorité absolue au sein de l'institution, tant que cette alliance vivra bien évidemment...

Du côté des indépendantistes, la tension qui règne entre le Palika et l'Union Calédonienne s'est symboliquement concrétisée avec l'absence d'une candidature unique.
Une candidate  UC-FLNKS et nationaliste a été proposée, Caroline Machoro-Reignier  qui a obtenu 15 voix contre 9 pour le candidat UNI-Palika Emile Néchoro.

Un vote blanc a été comptabilisé, très probablement celui de Basile Citré du LKS qui a décidé de faire cavalier seul en ne s'associant à aucun des deux groupes indépendantistes du Congrès.

Le discours de Gaël Yanno, président du Congrès de Nouvelle-Calédonie

discours premier Yanno congrès

L'interview de Gaël Yanno réalisée par Angélique Souche juste après l'élection du président du Congrès

réaction yanno présidence



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play