Prestations sociales: le gouvernement de Nouvelle-Calédonie dos au mur!

gouvernement de nouvelle-calédonie
compte sociaux gouvernement
Siège du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie ©NC 1ère
Toutes les prestations sociales seront bien assurées affirme le gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Pourtant il manque bien trois milliards de francs cfp à trouver pour assurer leur versement jusqu’à la fin de l’année. 
Equilibrer les comptes sociaux, c’est le dossier chaud bouillant que doit prendre à bras le corps le nouveau gouvernement.

Pas de rupture de paiement pour le complément retraite de solidarité, les allocations familiales de solidarité ou encore les aides allouées aux personnes en situation de handicap confirme le gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Et pourtant il manque bien trois milliards de francs cfp à trouver pour assurer leur versement jusqu’à la fin de l’année...

Le report continuel de la réforme de la fiscalité n’est pas sans conséquence. Pas de Contribution sociale généralisée ni aucun autre financement dédié aux comptes sociaux n’a été mis en place.
Le gouvernement est au pied du mur mais se veut rassurant. Philippe Ouamba, directeur de la Cafat dresse le bilan de certains dispositifs dont la caisse assure la gestion.

oumaba compte sociaux 2

Un temps envisagée, l’augmentation de la TSS semble mise de côté. Une autre idée est en cours de discussion. Celle d’un prêt de la Cafat à la Nouvelle-Calédonie prélevé sur l’un de ses régimes excédentaires, comme celui des retraites. Une solution qui devra être validée par les administrateurs de la Cafat sans provoquer une bronca sociale...
Explications de Sonia Backès en charge de la protection sociale. 

backès comptes sociaux

 
Huit milliards de francs cfp seront  à trouver pour 2015, dont quatre rien que pour le financement du Ruamm.
Si contre toute attente le régime a dégagé un excédent de plus fin 2013, c'est grâce notamment aux effets positifs des mesures précédentes comme le gel des prix des médicaments mais pas uniquement... Un versement de plus de 2 milliards de subvention exceptionnelle de l’Agence sanitaire et sociale avait aussi été mis en oeuvre...

Les prochaines décisions du gouvernement seront cruciales et elles  seront guettées par les syndicats. L’Intersyndicale Vie chère menace régulièrement de faire grève, partisane depuis trois ans d’une réforme de la fiscalité et d’une source de financement pérenne dédiée aux régimes sociaux.