publicité

Alain Christnacht désamorce la théorie du complot?

La lettre de démission du haut-commissaire de la République doit être examinée par le Conseil des Ministres qui débute sa réunion en ce moment à Paris. Mais avant même que ce départ soit officialisé, un nouvel épisode dans ce feuilleton a vu le jour... Synthèse.

Alain Christnacht NC 1ère © NC 1ère
© NC 1ère Alain Christnacht NC 1ère
  • Par Angélique Souche (avec A.P)
  • Publié le
Rappelons s’il le faut, que c’est l’association entre "le largage de la Calédonie" dénoncé devant témoins par Jean-Jacques Brot et la Mission d’écoute et d’analyse sur l’Avenir Institutionnel qui a suscité un certain émoi auprès de la classe politique non-indépendantiste.
 
Dans un post réservé à ses cyber-amis, Alain Christnacht ainsi projeté au cœur de l’actualité locale, explique pourquoi selon lui, la mission qui lui a été confiée par le Premier ministre, ne peut être la vraie raison du départ précipité de Haut-commissaire. 
 
Preuve à l’appui, le conseiller d’Etat publie un extrait d’un mail que lui aurait envoyé personnellement Jean-Jacques Brot le 12 juillet dernier sur lequel on peut lire : "je vous aiderai de toutes mes forces pour la réussite de votre mission"
 
Un courriel, qui selon Alain Christnacht, ne fait aucun doute sur le fait que le haut-commissaire savait déjà qu’il allait être muté, en raison "de son comportement éruptif et imprévisible depuis plusieurs mois". Une version concordante avec celle donnée à Paris par une source proche du dossier...Et Alain Christnacht de proposer ensuite son analyse: opposé à sa nouvelle affectation, Jean-Jacques Brot aurait voulu – selon lui - reprendre la main en démissionnant et aurait trouvé pour crédibiliser "quelque chose qui frappe les Calédoniens : un secret caché du gouvernement". Alain Christnatcht  poursuit en affirmant que : Jean-Jacques Brot "met en scène un scénario dramatique complètement artificiel", et de conclure: "la capacité des Calédoniens à se laisser manipuler ainsi me surprend et m’inquiète". 
Une sortie qui ne manquera pas d’alimenter le débat…
 

A lire ci-dessous dans une dépêche publiée sur notre site ce mercredi après-midi, l'intégralité des propos tenus par Alain Christnacht sur sa page Facebook.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play