publicité

Jean-Jacques Brot, un personnage trop à l'étroit dans son costume de fonctionnaire?

Le départ de Jean Jacques Brot est officiellement acté. Hier soir, le gouvernement Valls lors de son conseil des ministres l’a officiellement démis de ses fonctions. Jean-Jacques Brot ne sera donc pas resté longtemps en Nouvelle-Calédonie...

Image d'archives - L'ancien Haut-Commissiare de Nouvelle-Calédonie Jean-Jacques Brot © NC 1ère
© NC 1ère Image d'archives - L'ancien Haut-Commissiare de Nouvelle-Calédonie Jean-Jacques Brot
  • Par Catherine Léhé ( avec A.P)
  • Publié le
Ce brillant haut fonctionnaire était arrivé le 27 février 2013 et aura marqué par sa personnalité mais aussi ses dérapages verbaux. Retour sur 18 mois de fonction en Nouvelle-Calédonie... 
 
Jean Jacques Brot, une personnalité qui décoiffe. Trois semaines seulement après sa prise de fonction, son discours piquant à l’inauguration de l’aéroport de Tontouta, dont il critique le faste fait mouche.
 
Ses propos tranchent avec l’habituelle réserve de ses prédécesseurs. A tel point que l’enregistrement de son intervention circule sur le net. C’est ainsi que les Calédoniens le découvrent. Le franc parler propre au nouveau haut commissaire les choque autant qui les séduit comme une partie de la classe politique. 
 
Ce haut fonctionnaire depuis plus de trente ans est aussi un besogneux. Jean Jacques Brot imprime sa marque et s’investit pleinement dans les dossiers calédoniens. Après deux semaines de grève générale,c’est sous son impulsion qu’un accord de fin de conflit est signé le 27 mai 2013. Il en assure le suivi, s’implique sur la révision des tarifs bancaires, sur la révision des listes électorales spéciales des provinciales ou encore plus récemment dans la crise survenue après l’incident de l’usine de Sud. 
 
De propos acerbes aux dérapages verbaux, il n’y a qu’un pas. A plusieurs reprises, Jean Jacques Brot franchit la ligne et multiplie en début d’année les accrochages avec le cabinet de Victorin Lurel, alors en charge de l’outre Mer, avec Gilbert Tyuiénon, vice-président du gouvernement au sujet d’une visite à Canala...
 
Le haut commissaire s’en justifie sur les ondes de plusieurs radios, égratigne la presse et le vice-président du gouvernement. Deux jours plus tard après ce nouveau dérapage, le haussaire se met en retrait,"contraint de renoncer à tous ses engagements publics, à l’exception de la prochaine séance du gouvernement (du 25 février)."
 
C'en est trop pour Gilbert Tyuiénon qui dépose plainte pour diffamation publique! L’affaire sera examinée le 8 août prochain.
 
Depuis ces trois derniers mois, Jean Jacques Brot semblait fragilisé malgré un fort soutien d'une partie des Calédoniens. 
 
Apprécié ou détesté, Jean Jacques Brot était à l’évidence à l’étroit dans son costume de haut fonctionnaire. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play