nouvelle calédonie
info locale

L'actu en bref du mercredi 3 septembre en Nouvelle-Calédonie

l'actu calédonienne en bref vendredi 20 juin
©NC 1ère

Le retour d'Atai et de son sorcier


136 ans après sa mort, la tête du Grand Chef Ataï a retrouvé hier soir la Terre de Nouvelle-Calédonie. 
Cette nuit à l’aéroport de Tontouta se sont déroulés des gestes coutumiers avant que les reliques du grand chef et de son sorcier soit escortées par les gendarmes jusqu’à la tribu de petit Couli à Sarraméa. Ce retour est un moment fort pour le sénat coutumier, qui préfère ne pas interférer dans les tiraillements entre descendants revendiqués, et se concentrer sur le bon déroulement des cérémonies de retour .

 

Destitution du Lavelua


C’est officiel depuis hier, il n’y a plus de roi à Wallis. Kapéliélé Faupala n’est donc plus le Lavelua d’Ouvéa. Il a été destitué par sa grande chefferie. Une destitution qui s’est opérée dans le calme mais qui a mis en exergue les tensions existant entre le roi et son premier ministre, le Kivalu.

 

Réunion hebdomadaire du Gouvernement


Le Gouvernement a tenu sa réunion hebdomadaire malgré l’absence de sa Présidente actuellement à Apia.
3 délibérations ont été approuvées, 14 arrêtés et 2 avis émis sur des projets de décrets.
Une des 3 délibérations concerne une convention cadre d’assistance technique avec la fédération nationale des radios amateurs. Une autre fixe les conditions de rémunération des membres de l’autorité de la concurrence. Des postes sont à pourvoir et notamment celui du Président de l’autorité de la concurrence.
Une autre délibération renforce les contrôles sanitaires aux frontières.
On retiendra aussi quelques avis : les 5 millions de subventions accordées à des écoles primaires et association de parents d’élèves afin de faciliter l’apprentissage de la lecture.
9 projets seront financés dans le cadre de la commission mixte du Vanuatu pour une enveloppe de 31 millions. 
Avis réservé en revanche à la majorité des membres du Gouvernement sur le transfert des registres de l’état civil.
 

Congrès du MPC


Le Mouvement Populaire Calédonien - le MPC -  tiendra son Congrès samedi à partir de 8h30 à l’Université de Nouville. 
Au programme, exposés et échanges avec le public sur des thématiques de vie quotidienne et sur l’avenir institutionnel, et vote de confiance au président.
Le MPC  indique vouloir à cette occasion, renouer avec son identité ; son Congrès se tiendra donc sans ses partenaires de l’UCF.
Le Congrès de samedi sera le deuxième du MPC après son Congrès fondateur de juillet 2013. 
Le jeune parti indique aujourd’hui avoir 1300 adhérents à jour de cotisations.

Querelle autour de l’étiquette UMP entre le Rassemblement et le MPC…

 
Le Rassemblement-UMP a rappelé hier par voie de communiqué qu’il représentait la Fédération départementale de l’UMP en Nouvelle-Calédonie.
Cette réaction faisait suite à l’intervention télévisée de Gaël Yanno dimanche sur NC1ère. 
Le président du Congrès avait en effet laissé entendre que son parti, le Mouvement Populaire Calédonien, était le seul représentant de l’UMP en Calédonie.
 

Rapport de l'Institut de radioprotection et sûreté nucléaire
 

Nous vous en parlions hier matin de ce rapport de l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire selon lequel L’exposition moyenne du personnel navigant d’Air France et d’Air Calédonie International aux rayons ionisants est supérieure à celle des travailleurs de l’industrie nucléaire.
Contactée la compagnie Aircalin indique que Les hôtesses et les stewards reçoivent en effet des rayons ionisants provenant de l’activité de la galaxie, comme les explosions de supernovas ou les éruptions solaires.
Ces phénomènes traversent la carlingue des avions.
Depuis le 1er juillet 2014, la réglementation oblige les compagnies aériennes à mesurer l’intensité de ces radiations et leur impact sur le personnel navigant. 
Rien de nouveau pour la compagnie Aircalin, qui procède depuis plusieurs années déjà à ces mesures.
 

Festival culturel du Mont-Dore


4ème édition cette année pour le festival culturel du Mont Dore. Son but : la rencontre et l’échange entre les diverses communautés du territoire.
3 semaines de spectacles vont rythmer l’espace culturel du Mont Dore, jusqu’au 21 septembre. L’occasion de découvrir les arts du cirque, du théâtre et de la danse.
Publicité