nouvelle calédonie
info locale

Accord de Nouméa: le partenaire Etat a-t-il franchi la ligne rouge?

politique
discorde Etat Calédonie
Hémicycle du Congrès de Nouvelle-Calédonie ©NC 1ère
La venue de la mission Christnacht-Merle annoncée du 15 au 21 septembre est un des points de discorde entre l'Etat et une partie de la classe politique de Nouvelle-Calédonie. Depuis quelques semaines, certains leaders politiques fustigent le gouvernement socialiste pour diverses raisons.
Impossible d'analyser la situation politique actuelle sans faire référence à une période déjà vécue, celle du "préalable minier" qui avait figé le débat politique pendant de longs mois avant finalement d'aboutir à la signature de l'Accord de Nouméa en 1998.
A l'époque l'Union Calédonienne avait mis tout en oeuvre pour faire pression sur l'Etat et Eramet afin notamment d'obtenir le massif du Koniambo rendant ainsi possible la réalisation de l'Usine du Nord. 
Aujourd'hui changement d'objectif, cette fois c'est le corps électoral qui est au centre de la revendication de l'UC. Le parti du FLNKS accuse l'Etat d'avoir failli à son devoir d'impartialité concernant les milliers de recours déposés lors de l'élaboration des listes spéciales permettant de voter lors des dernières élections provinciales.
 
Dans les rangs non indépendantistes, c'est le Rassemblement-UMP qui se montre le plus agressif avec "l'Etat socialiste", en dénonçant le "parti pris" d'un gouvernement qui selon le parti de Pierre Frogier cherche à clore à sa façon le dossier calédonien avant l'élection présidentielle de 2017. 
 
A quelques semaines du Comité des Signataires qui a bien sûr pour vocation de rassembler tous les partenaires de l'Accord de Nouméa de façon solennelle, mais aussi de négocier avec l'Etat des enveloppes budgétaires importantes sans lesquelles notamment les transferts de compétences ne sont que des coquilles vides, la crispation entre certains leaders politiques calédoniens et l'Etat est certes réelle, mais elle est aussi habituelle... 

L'Etat bouc émissaire ou vrai responsable du malaise politique calédonien? La mission Christnacht-Merle en Nouvelle-Calédonie annoncée du 15 au 21 septembre permettra de prendre la température de la relation entre l'Etat et les partenaires calédoniens de l'Accord de Nouméa.

 

Le rappel des diverses prises de positions politiques récentes avec Sheima Riahi de NC 1ère.



 
Publicité