Opération transparence sur Prony-Pernod

politique
commission enquête province sud
©NC 1ère
La Province sud a entériné la création d’une commission spéciale d’enquête sur les conditions d’adoption et de retrait du protocole général d’accord signé le 4 avril dernier par la présidente de la Province sud, Cynthia Ligeard  et les industriels VALE NC et ERAMET-SLN.
Cette commission spéciale, la première du genre depuis qu’existe l'institution provinciale, aura pour vocation de faire toute la lumière sur le contrat signé entre Cynthia Ligeard, VALE NC et ERAMET-SLN lequel d’une part permettait aux deux opérateurs d’entamer des travaux d’exploration des précieux massifs miniers de Prony et Pernod, et d’autre part prévoyait les conditions d’exploitations des gisements estimés à plusieurs milliards de francs cfp par ces deux industriels. Ce Contrat a été révoqué en août dernier par le nouveau locataire de la maison bleue, Philippe Michel, au motif qu’il était entaché de nombreuses irrégularités voire illégalités. 
 
Un dossier hautement politique qui oppose frontalement les deux partenaires majeurs du Contrat de Gouvernance Solidaire, à savoir le Front pour l'Unité et Calédonie Ensemble. Et si les polémiques ont déjà largement transpiré lors des débats de mercredi, la délibération a bien été adopté à l’unanimité dans une volonté collective de transparence, et même de" vérité". 
 
Cette commission sera composée de huit membres: quatre élus Calédonie Ensemble (Philippe Dunoyer, Nina Juliet, Monique Jandot et Frédéric De Greslan), deux FPU (Grégoire Bernut et Thierry Santa) , un UCF (Philippe Blaise) et un indépendantiste (Rock Wamytan).
 Elle a désormais trois mois pour procéder aux auditions nécessaires, qui seront publiques, et répondre à deux principales questions : « Les conditions de transparence et de légalité de signature de ce protocole étaient elles irréprochables ? » et surtout « L’intérêt de la collectivité a-t-il été préservé dans cette affaire ? » 
 
A noter que l’engagement à été pris  par le président de la province d’étudier une fois les conclusions de cette commission rendues, la mise en place d’une 16e commission intérieure dédiée aux questions minières, pour que la stratégie nickel de la province puisse enfin faire l’objet d’un débat serein et d’une orientation pérenne. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live