publicité

La mission d'écoute et de conseil Christnacht-Merle débute dans un contexte tendu

Début ce lundi matin de la mission d'écoute et de conseil d’Alain Christnacht et de Jean-François Merle, prévue sur cinq jours avec au programme, la rencontre des représentants des formations politiques et des grandes organisations économiques et sociales de Nouvelle-Calédonie.

Alain Christnacht © NC 1ère
© NC 1ère Alain Christnacht
  • Par Catherine Léhé (avec A.P)
  • Publié le , mis à jour le
La feuillede route de cette mission a été fixée par écrit dès la fin juin par Manuels Valls, avant même d’être critiquée par la classe politique calédonienne ou même l’ancien haut commissaire Jean Jacques Brot. Depuis, toutes les tensions n’ont pas disparu et la mission s’ouvre donc dans un contexte politique de défiance de l’Etat.

Quels partis politiques rencontreront Jean François Merle et Alain Christnacht ? Si certains groupes ont déjà leur rendez vous, d’autres ont annoncé qu’ils s’y refuseraient. Principal reproche formulé en particulier par le Rassemblement UMP, la composition de la mission n’est pas " équilibrée …car exclusivement socialiste", exigeant même qu’une personnalité de droite y soit associée . Le nom de l’ancien haut-commissaire, Yves Dassonville a circulé tout comme celui de Pierre Steinmetz, membre de la mission du dialogue de 1988. Mais leur venue n’est pas pour le moment annoncée.

Depuis deux mois, Matignon a eu à cœur de rassurer.  Il y a deux jours à peine, Manuels Valls a confirmé, que la composition d’un groupe de travail de parlementaires issu de la majorité et de l’opposition est bien à la réflexion. Le Premier ministre l’avait indiqué  le 23 juillet dernier, à l’Assemblée nationale en réponse aux questions des députées Lagarde et Bussereau.  Un groupe de travail qui sera officiellement installé après le renouvellement du Sénat, fin septembre. 

Voir le communiqué de Manuel Valls

L’objet de cette mission avait aussi soulevé des inquiétudes, "il ne s’agit pas d’une mission de négociation mais d’écoute et de conseil au gouvernement", avait dû encore précisé le Premier ministre.

A quinze jours du Comité des Signataires de l' Accord de Nouméa, la mission Christnacht–Merle doit aider à sa préparation ou du moins tenter d’atténuer les tensions. Lundi dernier, l’Union calédonienne a claqué la porte d’une réunion au haut-commissariat. A l’origine du clash : la question du corps électoral provincial que souhaite voir régler le parti indépendantiste avant de se rendre à Paris. L’Union calédonienne devrait toutefois bien rencontrer les missionnaires….

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play