Deuxième cas de chikungunya "importé" en Nouvelle-Calédonie

santé
épandages chik nc
Des épandages ont été réalisés ce mardi dans le quartier de Magenta à Nouméa ( près du stade) ©NC 1ère
Le fils de la personne détectée vendredi à l'aéroport international de Tontouta par une caméra thermique a aussi été contaminé par le chikungunya. Les deux hommes viennent de rentrer d'un voyage à Tahiti et habitent le quartier de Magenta à Nouméa, à proximité du stade.
Ce deuxième cas importé a été découvert lors de l'enquête sur place par les équipes médicales de la DASS (Direction des affaires sanitaires et sociales).
L’un des infirmiers a effectué une prise de sang à domicile et les résultats de l’analyse ont confirmé que le deuxième voyageur était lui aussi contaminé par le chikungunya.
 
Toute la famille et les habitants du quartier ont été informés et l’équipe de la DASS leur a distribué du répulsif.  Des épandages et des recherches de gîtes larvaires ont également été réalisés dans tout le quartier.
 
Le risque d’une épidémie de chikungunya en Nouvelle-Calédonie est élevé. Les autorités sanitaires recommandent de veiller aux précautions d’usage : éviter toute eau stagnante dans son jardin, se protéger contre les moustiques et consulter rapidement un médecin en cas de fièvre suspecte.