L'actu calédonienne en bref de ce mardi 11 Novembre 2014

l'actu calédonienne en bref vendredi 20 juin
©NC 1ère

11 Novembre: 96 ans déjà !

11 novembre 2014 - 11 novembre 1918. C'était il y a 96 ans l'Armistice, et la fin de  l'une des guerres les plus meurtrières de l'humanité. Parmi les manifestations commémoratives organisées sur le territoire, une grande première : le Sénat coutumier propose  depuis 9h à Nouville, une journée intitulée « Hommage et gratitude aux tirailleurs kanak de la Grande Guerre, 1914 -1918 ». Sur place une exposition de photos des engagés, le dévoilement d'une plaque rendant hommage aux tirailleurs kanak, mais aussi deux conférences et la diffusion de deux films.

 

11 Novembre: à Nouméa, en brousse et à Lifou :

Les commémorations se dérouleront aussi à Lifou avec un hommage rendu au tirailleur kanak Wassiné Kaouma. La cérémonie se déroulera autour de sa tombe, restaurée grâce à la délégation locale du souvenir français. Il faisait partie  du second contingent d'engagés volontaires envoyés entre 1916 et 1917 pour prendre part à la Première guerre mondiale via le bataillon mixte du Pacifique.  Débarqué le 4 juin 1916 à Marseille, il sera envoyé en août 1917 au front dans la région de la Marne, puis dans la région de Fréjus. Blessé au gaz, il rejoindra Lifou fin 1919 et y décèdera en 1951.
A Bourail hommage particulier aux quatre frères Vautrin tombés au champ d'honneur en 14/18.
D'autres cérémonies sont programmées au Mont-Dore, à Dumbéa et Paita, mais aussi à Poya et Koné avec un dépôt de gerbe.
A Nouméa, la traditionnelle commémoration du 11 novembre se déroulera au monument aux morts de la place Bir Hakeim à partir de 17h ce mardi.
 

Maré: le ras le bol des touristes contre le Betico

L'annulation de la rotation du Betico sur l'île de Maré lundi a sérieusement exaspéré les touristes qui avaient fait le déplacement sur l'île à l'occasion de la Fête du vivaneau. 200 personnes avaient bénéficié du séjour mis en place par le GIE Destination Îles Loyauté. Ce mardi, certains pourront quitter Nengone. Un avion a été affrété par la DIL pour un départ à 10 heures. Un autre l'a été par la Sudiles pour un départ dans l'après-midi. Les passagers prioritaires sont des élèves qui doivent passer leur baccalauréat ou leur BTS demain mercredi ou des touristes censés rallier la métropole ou d'autres pays.
 

Palika: fin du congrès de Touho et un non répété à un 3ème accord

Le 39ème congrès du Palika s'est achevé, après 3 jours, à la tribu de Vieux Touho. Cinq motions ont été adoptées dont l'une sur la sortie de l'accord de Nouméa. Le Parti a reformulé un « non » à un troisième accord. Pour le Palika, la seule feuille de route reste l'Accord de Nouméa et il veillera à sa mise en ouvre pleine et entière. Il compte ouvrer pour préparer sa sortie. Parmi les autres motions adoptées, l'une porte sur la modernisation des ressources en particulier le Nickel. Le Palika a par ailleurs nommé ses 12 membres du bureau politique. Les deux portes paroles sont Charles Washétine et Adolphe Digoué. Le prochain congrès se déroulera en novembre 2015 à l'île des Pins.
 

UC: vers la rédaction d'un projet de société pour le pays indépendant

Le 45ème Congrès de l'Union-Calédonienne lui s'est achevé à la tribu de Tiaoué sur la commune de Koné. Plus de 500 militants ont participé à ce rendez-vous annuel du plus vieux parti de Nouvelle-Calédonie. Le mouvement veut constituer un comité de rédaction pour créer le projet de société d'un pays Indépendant. L'ensemble de la mouvance indépendantiste y participerait. Un Congrès du FLNKS sera organisé dès février pour réactualiser la Charte du Front et  la mise en place d'une assemblée référendaire est envisagée afin d'ouvrir le débat avec la société civile et les populations sur ce qu'il  appelle le « le oui », prévu en 2018.
L'Union-Calédonienne opte par ailleurs pour l'élection dès l'an prochain d'un Président à la tête du FLNKS. Depuis 2001, la présidence du Front est assurée par un bureau politique collégial. Le mouvement indique qu'un candidat de l'UC pourrait être désigné.
 

Visite présidentielle: vers une manifestation de plus? 

Un nouvel appel à manifester pour la venue de François Hollande. Il émane cette fois du collectif indépendantiste et progressiste, une nouvelle organisation créée  à l'occasion de la visite du chef de l'État sur le territoire. Ce rassemblement de personnes et organisations indépendantistes appelle la population kanak et les victimes de l'histoire à marcher pacifiquement le lundi 17 novembre, pour exprimer, je cite,  « leur mécontentement face à la politique désastreuse de décolonisation du pays kanak, engagée par l'état au travers de l'Accord de Nouméa ».
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live