Chronique de la semaine: VALE NC et Antonin Beurrier en invité

nickel
Antonin Beurrier au JT de NC 1ère (25/11/2014)
Antonin Beurrier, PDG de VALE NC, invité du JT de NC1ère (24/11/14) ©NC1ère
Extraction de minerai sur le plateau de Goro au menu de notre page nickel de la semaine, dont l'invité est le nouveau PDG de VALE NC, Antonin Beurrier. 
Il y a quelques jours, Antonin Beurrier, alors Président Directeur Général d’XSTRATA Nouvelle-Calédonie, a été nommé Président du Conseil d'Administration de VALE NC. Invité au JT de NC1ère, il répondait aux questions d’Olivier Jonemann. 
 
« J’ai accepté de prendre ces nouvelles responsabilités parce que je considère que la réussite de ces méga-projets industriels est une chance déterminante pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie », explique-t-il. 
 
« Cette réussite ne peut pas simplement être financière, technologique, elle doit être également humaine, sociale, environnementale, c’est ce que j’ai appris dans le Nord, c’est ce que je veux faire dans le Sud ». 
 
Interrogé sur la manière dont il envisage de gérer l’incident du 7 mai dernier, Antonin Beurrier répond : « Je demande sincèrement pardon aux Calédoniens. Mais, nouvelle chose maintenant, ce n’est pas suffisant de demander pardon. Il faut qu’on soit exemplaire et transparent ». 
 
Retrouvez l’intégralité de l’entretien :  

 

Le potentiel du plateau de Goro, la plus grosse mine de Nouvelle-Calédonie, où opère VALE NC, n’est plus à démontrer. La quantité présente sur le plateau est estimée au minimum à 120 millions de tonnes. 
 
Si les réserves trouvées en 2005 font état d’une teneur moyenne d’1,5% de nickel, il s’agit cependant d’un minerai pauvre qu’il faut chercher dans les profondeurs. 
 
« Le profil d’altération fait environ 50 mètres de profondeur. Vous avez quinze à vingt mètres de stérile et en-dessous, quinze à vingt mètres de minerai », Tanguy Giband, responsable Géologie et Permis à VALE NC.
 
Les matériaux pauvres sont enfouis sous une couche de matériaux stériles volumineuse, qui contraint les mineurs à déplacer des millions de tonnes. Cette année VALE NC a investi 5 milliards de francs CFP pour renouveler sa flotte d’engins. 
 
A un rythme de 60.000 tonnes de nickel par an, VALE NC pourrait produire en 30 ans l’équivalent d’une année de consommation mondiale. 
 
Retrouvez le reportage en images d’Olivier Jonemann et Cédric Michaut pour NC1ère :