11 membres, pas un de moins, pour le prochain gouvernement de Nouvelle-Calédonie

gouvernement de nouvelle-calédonie
TCA gouvernement
©NC 1ère
Le 14 ème gouvernement de la Nouvelle-Calédonie comportera 11 membres. Ainsi en a décidé le Congrès ce lundi après-midi. Les formations politiques calédoniennes ont jusqu'à jeudi 25 décembre minuit pour déposer leurs listes. L'élection du nouveau gouvernement aura lieu le jeudi 31 décembre.
A dire vrai , ce n'est guère une surprise! Si la loi organique de 1999 prévoit que le Congrès fixe le nombre des membres du gouvernement calédonien, compris entre 5 et 11, jamais le chiffre n'a été fixé en dessous du maximum... Sauf une fois, lors du gouvernement Frogier de 2002 qui comportait 10 membres seulement. 
Ce lundi après-midi, les membres du Congrès ont donc décidé , en 5 petites minutes, sans débat et à l'unanimité, que le 14 ème gouvernement de la Nouvelle-Calédonie comporterait 11 membres. Voilà au moins un sujet de consensus...

Les groupes politiques ont désormais jusqu’à jeudi minuit pour déposer leur liste de 14 candidats . L’Union nationale pour l’indépendance - Palika et l’UC FLNKS et nationalistes ont à nouveau confirmé qu’ils ne feraient pas liste commune. « Nous avons considéré que parler de liste commune alors qu’il y a des sujets qui méritent d’être traités à l’intérieur du FLNKS est un peu prématuré, s’agissant par exemple de l’avenir institutionnel et de la sortie de l’Accord de Nouméa, nous avons convenu d’un calendrier dans le cadre du prochain congrès du Front qui se tiendra en février prochain", commente Charles Washetine*, porte parole du Palika.
Il y aura donc bien deux listes indépendantistes distinctes. Reste, désormais, à savoir ce que les membres du moribond "Contrat de Gouvernance Solidaire" décideront de faire ( VOIR Entretien Philippe Gomès sur NC1ère ICI) . Réponse... le jour de Noël.



* Selon Charles Washetine, porte parole du Palika, les deux membres sortants du gouvernement issus de son mouvement, Déwé Gorodey et Valentine Eurisouké devraient être à nouveau candidates. Charles Washetine a également déclaré à Catherine Léhé, sur  NC1ère radio, ne pas être opposé au soutien d’un candidat de l’Union Calédonienne à la présidence du gouvernement si l’opportunité se présentait.