nouvelle calédonie
info locale

L'actu calédonienne en bref de ce dimanche 29 mars 2015

L'actu en bref (2015)
©NC 1ère

Earth Hour: une heure sans lumière  pour lutter contre le réchauffement climatique

 
Eteindre les lumières une heure pour lutter contre le réchauffement climatique : l’Earth Hour, lancée et organisée par le WWF, a désormais neuf ans et prend de plus en plus d’ampleur. Cette année, pas moins de 172 pays et territoires participent à l’événement.
En Calédonie aussi, l’Earth Hour grandit. Une douzaine de stands d’associations environnementales, des concerts, un concours de slam et diverses animations ont su capter l’attention d’un public venu en famille, pour la bonne cause, sur la place des Cocotiers.
Eteindre la lumière une heure, un jour dans l’année, pour réveiller les consciences, c’est le pari de l’Earth Hour. Mais, derrière la symbolique, il y a urgence.
 
 

Opération pilote à Nouméa pour la réduction des déchets:


70 foyers de la ville de Nouméa ont été sélectionnés pour participer à une opération-pilote, durant laquelle ils vont réduire leur production de déchets en adoptant des gestes écologiques. 
Cette opération lancée par la ville de Nouméa, en partenariat avec la province Sud et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie - l’ADEME - va durer trois mois. Les premières réunions ont eu lieu cette semaine.
Les 70 foyers-témoins vont devoir peser leurs déchets, puis choisir 4 gestes sur les 11 qui leur sont proposés, comme la réduction des emballages, le choix de produits avec un éco-label, ou le recyclage des déchets.
Parmi ces 11 gestes encore, la fabrication de compost et l’adoption de poules  ont séduit la majorité des participants ; leurs foyers seront équipés par la ville d’un composteur, de deux poules et d’un poulailler, et des formations leur seront dispensées.
Nous produisons aujourd’hui deux fois plus de déchets qu’il y a 40 ans. A Nouméa, la moyenne des déchets ménagers par foyer et par année est d’environ 300 kilos.
 

Aircalin: deux personnes en permanence dans les cockpits!

Aircalin s’aligne sur les consignes de sécurité des autres compagnies. Suite au crash de la Germanwings intervenu en début de semaine, en effet, plusieurs compagnies aériennes ont décidé d’imposer la présence de 2 personnes dans le cockpit tout au long du vol. Mesure désormais applicable sur les vols d’Aircalin. On sait depuis plusieurs jours que c’est le copilote qui est à l’origine du crash qui a fait 150 morts. Il avait profité de l’absence du commandant pour s’enfermer dans le cockpit et provoquer la chute de l’appareil. 
 
 

Nouvel accident de la route sur la RT1:


Hier entre Moindou et Bourail aux alentours de 11h30, le conducteur d’un véhicule qui circulait dans le sens Nouméa Bourail a perdu le contrôle et est allé percuter une voiture qui venait en sens inverse. L’accident a fait deux blessés qui ont été évacués sur le CHT Gaston Bourret, l’un par la route, l’autre par hélicoptère. La circulation a été interrompue pendant 45 minutes le temps de dégager la chaussée. 
Nouvel accident de la route ce matin à Plum, 3 blessés légers, le conducteur a perdu le contrôle de son véhicule à la sortie d’un virage.
 

Nouvelles violences alcoolisées:

Un homme a été blessé à coup de sabre hier soir à la suite d’une dispute familiale sur fond d’alcool. Les violences se sont déroulées au squat de Kowe Kara, les circonstances restent à déterminer, l’enquête est en cours. L’homme aurait commencé à faire du grabuge, son oncle l’aurait corrigé avec le plat du sabre, La victime a été hospitalisée, ses jours ne sont pas en danger. Il sera entendu dans la journée.
L’auteur présumé est l’oncle de la victime, il se trouve actuellement en garde à vue et sera également entendu dans la journée.
 
 
 
 
 
 

Succès du vide grenier pour le Vanuatu:

 
La place des cocotiers était noire de monde ce matin pour le dimanche en mode doux, consacré au vide grenier. Un RDV organisé tous les deux mois et qui rencontre un franc succès du côté vendeur et acheteur.
Un vide particulier aussi en raison d’une vente solidaire en faveur du Vanuatu.
Par ailleurs, les médécins de retour de l'île de Tanna, partis avec l'association Solidarité Tanna, insistent sur la nécessité de poursuivre les efforts. Car, malgré une 1ère distribution de nourriture, la population n'aura plus rien à manger dans une semaine. D'après les constatations réalisées sur place, il faudra trois ou quatre semaines de soutien alimentaire avant un début de retour à la normale.

 
 
 
 
 
 
 
 
Publicité