Harold Martin: "le climat sera plus serein pour les administrés de Païta"

politique
harold martin
Image d'archive. © NC 1ère
Les électeurs de Païta n’auront pas besoin de revoter pour élire leur maire. En octobre dernier, le tribunal administratif avait donné raison à Frédéric de Greslan. Cette nuit, en revanche, le Conseil d’Etat à Paris a validé les élections municipales de mars 2014.
Harold Martin  s'estime satisfait de cette décision, qui devrait, selon lui, "ramener une certaine sérénité dans la commune". Le maire de Païta affirme encore qu'il n'y avait "rien d'assez lourd dans ce dossier pour justifier l'annulation d'une élection".

Harold Martin, joint par Charlotte Mestre

HM itw


Philippe Dunoyer porte-parole de Calédonie ensemble, regrette que le Conseil d’Etat n’ait pas choisi, comme le tribunal de première instance, d’annuler cette élection, mais affirme que "son parti en prend acte", et que " les élus municipaux Calédonie Ensemble de Païta continueront à défendre les intérêts des habitants de la commune".

Philippe Dunoyer, joint par Charlotte Mestre

dunoyer itw