publicité

Sept jours pour devenir officiellement entraîneur de muay thaï

Pendant une semaine, une vingtaine de prétendants au poste d’entraîneur de muay thaï a suivi un stage auprès d’un formateur de l’Académie Française de Muay Thaï, venu spécialement en Nouvelle-Calédonie. A la clé : un brevet fédéral qui donne le statut d’entraîneur.  

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Lizzie Carboni
  • Publié le
Les valeurs du muay thaï sont chères aux cœurs des passionnés de la discipline. Les participants à la formation sont tous destinés à devenir entraîneur d’un club ou d’une section dans la discipline. Ils ont suivi un enseignement théorique mais aussi pratique, au centre international de séjour et d’expertise de Koutio, sous la houlette d’Alain Tillot, directeur technique de l’Académie Française de Muay Thaï (AFMT)
 
« Il y a l’envie de développer de belles choses, de nouveaux projets, des nouveaux championnats sur l’île. Cela a nécessité que je prenne un billet d’avion et que je vienne rencontrer et former tous ces gens qui ont envie de remettre en avant le muay thaï sur l’île » explique Alain Tillot.
 
En métropole, la discipline a tendance à se perdre parmi les autres arts de combats et d’opposition, à l’image du judo ou encore du taekwondo, comme c’est aussi le cas en Nouvelle-Calédonie. Une ligue calédonienne exclusivement dirigée vers le muay thaï s’est donc créée fin juillet. Afin de démarrer la saison comme il se doit le mois prochain, Jean-Claude Nassil, le président de la ligue, a souhaité offrir une formation digne de ce nom aux instructeurs et pédagogues locaux. 
 
« On a des bons combattants qui ne peuvent pas s’exprimer par manque d’organisation, par manque d’encadrement » explique-t-il. 
 
La formation récemment dispensée a rassemblé des amoureux et des sportifs avérés de la discipline, venus de Nouméa mais aussi de Koné. Les combattants doivent valider 18h de pratique en club, avant de pouvoir obtenir leur diplôme. Un stage d’arbitrage est aussi prévu pour l’année prochaine. 
 

Une championne parmi les stagiaires

Malgré son jeune âge, Maïna Charlot n’a pas froid aux yeux. Pendant cette semaine de formation, elle fait partie des trois féminines à boxer parmi les garçons. A seulement 15 ans, elle possède le titre de championne de France minimes de muay thaï, dans la catégorie des moins de 46 kg. La formation va lui permettre de pouvoir être une aide pédagogique précieuse pour les plus jeunes, en Nouvelle-Calédonie. 
 
« Enseigner est un vrai projet. Cela permet de montrer aux plus jeunes ce qu’on a appris, de pouvoir leur faire découvrir ce sport pour qu’ils se donnent des objectifs et devenir, eux aussi, des champions plus tard » confie-t-elle. 
 
A l’issu de cette formation, les stagiaires devraient être en mesure de proposer et conduire une action d’animation dans la discipline, pour tous les publics. Le président de la ligue calédonienne de muay thaï, Jean-Claude Nassil espère très rapidement fédérer les différents clubs de Nouvelle-Calédonie et organiser un championnat de muay thaï.

Shotlist stage muay thai web

 


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play