nouvelle calédonie
info locale

Un petit pensionnaire sous haute surveillance au Parc forestier

animaux
Gecko géant du Parc zoologique et forestier de Nouméa
Gecko géant du parc forestier de Nouméa (photo d'illustration). ©NC1ère
Au vivarium du Parc zoologique et forestier de Nouméa, un petit pensionnaire endémique fait l'objet de la plus grande attention. Il s'agit du gecko géant, le plus grand gecko du monde.
Si le gecko géant fait la fierté du personnel du Parc zoologique et forestier de Nouméa, l'animal donne aussi des soucis à l'équipe soignante. Son oeil droit semble être mal en point et sa tête est couvertue de tâches blanches.

"Il a peut-être fait une infection oculaire ou un abcès", explique le Dr Michel Lechapt, vétérinaire permanent du Parc zoologique et forestier.

L'équipe cherche la présence d'une bactérie ou d'un champignon, qui cause des changements de couleur et de texture de peau. Les échantillons vont ensuite être transmises en laboratoire pour être analysés.

"Il n'y avait que la tête avant", s'inquiète le Dr Florence Ollivet-Courtois, vétérinaire consultante spécialisée dans les zoos. "Maintenant, on en a sur l'extrémité de la queue et on en a sous le cou".

Mais quelques semaines plus tard, les résultats des analyses infirment les inquiétudes.

"Bonne nouvelle, ce n'est rien de grave", explique Oriane Lallemand, soigneuse au Parc zoologique et forestier. "Il s'agit en fait d'une dysplasie cutanée. C'est à dire que les conditions d'environnement ont fait réagir la peau du gecko."

Retrouvez le reportage en images de Karine Arroyo et Philippe Kutzmann pour NC1ère :

Publicité