publicité

Brice Kamodji condamné à 4 mois de prison ferme

Le tribunal correctionnel de Nouméa a condamné ce mardi après-midi Brice Kamodji à 4 mois de prison ferme. Le dernier des quatre évadés du Camp Est était jugé pour recel mais également pour des faits de violences sur un gendarme. Les faits remontent à octobre 2014.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Cédrick Wakahugneme (avec Sheïma Riahi)
  • Publié le
A 21 ans, son casier judiciaire fait quatre pages et porte mention de 18 condamnations. Sans oublier sa dernière évasion, pour laquelle il n'a pas encore été jugé. Brice Kamodji a été condamné ce mardi après-midi par le tribunal correctionnel de Nouméa à 4 mois de prison ferme pour recel mais également pour des faits de violences sur un gendarme. Les faits datent du mois d'octobre 2014. 

Devant la barre, Brice Kamodji est détestable. Il balaie d’un revers de main les questions du Président de l’audience, Thierry Lefevre. A la question : pourquoi étiez-vous dans ce véhicule ? Le prévenu lâche avec un brin d’amertume «  Et bien pour se balader ». Au moment des faits, les gendarmes le repère dans un véhicule au rond-point de La Coulée au Mont-Dore. Ils se lancent alors à sa poursuite. Des bouteilles sont jetées par l’une des fenêtres du véhicule mais Brice Kamodji assure qu’il n’est pas l’auteur des faits. Une thèse qui ne convainc pas le président du tribunal. Le Parquet demandera deux mois d’emprisonnement ferme. Le Tribunal lui donnera deux de plus. Brice Kamodji a regagné ce soir sa cellule au Camp Est en attendant d'être jugé pour son évasion de prison.
 

Sur le même thème