nouvelle calédonie
info locale

Des substances préoccupantes dans 185 produits cosmétiques

santé
produits cosmétiques
Plus de 185 produits cosmétiques ont été épinglés par l’association UFC-Que Choisir. Ils contiendraient des substances dangereuses.
L’Union Fédérale des Consommateurs Que Choisir (l’UFC-Que Choisir) a repéré parmi les rayons des produits cosmétiques du quotidien (dentifrices, shampooing, déodorants, crèmes de visage, après-rasages…), pas moins de 185 produits « contenant des substances préoccupantes du fait de leur caractère toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien. »

L’association appelle les consommateurs à faire la chasse aux substances indésirables

Parmi ces 185 produits, l’UFC-Que Choisir dénombre 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT). « Un allergène majeur d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau », souligne l’association dans un communiqué.

Pas moins de 101 produits contenant des perturbateurs endocriniens sont aussi épinglés par l’association, dont 44 sous la forme d’ethylhexyl-methoxycinnamate, « un filtre UV perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien. »
Ces substances sont retrouvées aussi bien dans des produits de grandes marques de fabricants que de distributeurs. « Ainsi parmi les 26 produits contenant les tristement célèbres parabènes à longue chaîne, on trouve 3 produits de la marque Roc, 2 produits de chez L’Oréal, 2 produits Carrefour, 2 de chez Leclerc, ainsi que chez 17 autres marques courantes. Pire, 8 lingettes pour bébés des marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea, Pampers, (…) contiennent du phenoxyethanol un conservateur toxique pour le foie et le sang ! » affirme l’UFC-Que Choisir dans le communiqué.

L’UFC-Que Choisir alerte les consommateurs calédoniens

Les cosmétiques proposés en Nouvelle-Calédonie étant les mêmes que ceux vendus en Métropole et en l’absence de règlementation locale protectrice, l’association basée à Nouméa invite les Calédoniens à s’informer sur le site www.quechoisir.org ou consulter la base de données accessible gratuitement sur le site www.quechoisir.org.
 
Publicité