Une 3ème coopérative agricole

agriculture
POMME DE TERRE
La Coop1, c’est son nom, a reçu ce mardi l’agrément du gouvernement. Les dernières créations de coopératives en Nouvelle- Calédonie dataient de 15 ans.
L’exécutif poursuit ainsi son accompagnement de la politique publique agricole provinciale mise en œuvre depuis mi-2015.
Mutualiser ses moyens pour se développer, être plus forts et plus efficaces, c’est l’objectif des coopératives.
Coop 1 a pour objet de collecter, conditionner, transformer et commercialiser les productions de ses associés.
Des associés au nombre de 12, dont les exploitations s’étalent du Nord au Sud, à Pouembout, La Foa, Sarraméa, Païta, Dumbéa et le Mont-Dore.
A elles seules, elles produisent 9 % de la production locale de fruits, légumes et tubercules.
L’amélioration de la collecte et de l’écoulement devrait permettre de doubler la production existante dès la 2ème année.
Si cette mutualisation marche, pourquoi n’y a-t-il pas plus de coopératives en Calédonie ?

La réponse de Philippe Germain, le président du gouvernement.

Coopérative agricole itw Germain


La Coop 1 espère ainsi mieux écouler sa production. Elle a ainsi demandé à bénéficier d’un emplacement au marché de gros de Ducos.
Elle est la 3ème coopérative agricole du pays après la création en 2002 de la Cuma de Pouembout et des Céréaliers de Boulouparis.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live