L'actu en bref de ce mardi 9 octobre 2018

l'actu du matin
actu en bref
©La 1ère
L’essentiel de l’actualité en Nouvelle-Calédonie ce matin avec l'affaire des terrains de Païta jugée en appel, la réponse du gouvernement au cri d'alarme du BTP, la problématique des pièces détachées automobiles ou la réouverture du centre culturel de Hienghène.

L’affaire des terrains de Païta passe en appel

En octobre 2017, Harold Martin était reconnu coupable de prise illégale d’intérêts dans la vente d’un terrain familial à PaÏta, alors qu’il était déjà maire de la commune et élu provincial. L’homme politique a fait appel du jugement rendu par le tribunal correctionnel de Nouméa, qui l’a condamné à deux mois de prison avec sursis, une amende de cinq millions CFP et deux ans d’inéligibilité.
L’explication de la défense lors du premier procès était de dire que l’acte de vente ne présentait aucune condition suspensive et que le règlement du prix était totalement sécurisé. Maître Reuter avait d’ailleurs plaidé la relaxe de son client. Ce matin devant la cour d’appel, Harold Martin entendait se défendre encore une fois.
 

Feu de brousse à Poindimié

Un incendie a menacé hier une poignée d’habitations à Poindimié. Un feu de brousse survenu en début d’après-midi dans la vallée de Napoemien. Il a nécessité le renfort de la sécurité civile et de son hélicoptère bombardier d’eau. Les pompiers ont réussi à éteindre l’incendie en début de soirée. Au total, 20 ha ont été détruits par les flammes.
 

Le conflit autour des pièces autos en voie d'être résolu

Ils ont rouvert leurs portes hier. Après plusieurs jours de protestation suite à la mise en place de la TGC, garagistes, concessionnaires et importateurs pourraient en effet obtenir du gouvernement ce qu’ils réclamaient : le passage à la hausse des marges maximales pour les importateurs, et la libération «surveillée» du taux de main d’œuvre pour les garagistes. En clair, une augmentation du coût des réparations automobiles, estimée de 20%. Le vrai coût du travail effectué, selon les professionnels. Injustifié, selon l’UFC-Que choisir qui demande des données chiffrées. Un assouplissement censé être temporaire, qui devrait être entériné aujourd’hui par l’exécutif. 
 

Philippe Germain écrit au BTP

Le président du gouvernement veut rassurer les professionnels du BTP, inquiets de la conjoncture pour leur filière. Dans une lettre de trois pages, le président du gouvernement rappelle l’ensemble des mesures mises en œuvre depuis 2016 pour soutenir ce secteur. Une cellule d’urgence du bâtiment sera activée, précise-t-il, afin de recenser et d’accélérer les projets en cours. Actuellement à New-York pour une intervention devant l’Onu, Philippe Germain propose de rencontrer les professionnels du bâtiment et des travaux publics la deuxième quinzaine du mois d’octobre.  

Une embauche et une formation en baisse l’an dernier

C’est ce qui ressort de l’étude sur l’emploi en 2017 publiée par l’IDC-NC, l’Institut pour le développement des compétences en Nouvelle-Calédonie. Réalisée tous les deux ans depuis 2011, cette enquête permet de mieux connaître les attentes de nos entreprises et d’établir le profil des salariés. L’étude révèle également que le moral des entreprises était en baisse en 2017. 31% déclarent avoir un chiffre d’affaires en décroissance, c’est 19 points de plus par rapport à 2011. Paradoxalement, 35% des entreprises ont l’intention d’embaucher, mais avouent avoir du mal à se projeter au-delà de 2018.
 

Retour au centre culturel de Hienghène

Cela faisait plus de six ans qu’il avait fermé ses portes. Après une rénovation presque achevée, le centre culturel de Hienghène fête cette semaine sa réouverture. Des festivités qui ont commencé hier matin par des cérémonies coutumières. Les usagers vont pouvoir retrouver les anciens espaces de vannerie, sculpture et poterie. Mais aussi un tout nouvel espace contemporain avec un studio de musique, une salle de danse, une salle d’arts graphiques et une autre dédiée à la création audiovisuelle.  
 

Le Musée maritime, deuxième activité préférée à Nouméa

Petit par sa taille mais grand par sa richesse, le Musée maritime de la Nouvelle-Calédonie séduit. Il est désormais placé juste derrière le phare Amédée, et donc considéré comme la deuxième activité la plus plébiscitée à Nouméa, selon TripAdvisor. Ce site internet regroupe les avis et les conseils touristiques des consommateurs. A découvrir en ce moment, une exposition sur les charpentiers de marine, une histoire partagée par les Calédoniens.