L'aéroport international de Nouméa la Tontouta évacué après un incendie

incendies
Tontouta incendie 1
©NC1ere
Le sinistre s'est déclaré aux alentours de 17 heures samedi après-midi, dans la cuisine située au premier étage du centre de restauration. Malgré l'incident, aucun blessé n'est à déplorer et le trafic aérien n'a pas été perturbé. 
De prime abord sur le tarmac de l'aérogare de la Tontouta, rien à signaler... Les avions continuent d'y circuler, les vols de samedi soir n'ont pas été perturbés et les suivants ne le seront pas non plus. Seule conséquence visible de l'incendie : les passagers en provenance de Melbourne et de Sydney, qui ont atterri ce samedi à 18h00. Ils sont venus récupérer leurs bagages, restés bloqués sur place samedi soir.

« On a attendu sur le tarmac une petite heure et après ils nous ont expliqués qu'il y avait un incendie et que l'on ne pouvait pas débarquer tout de suite, que la gendarmerie prenait en charge tout cela. L'ambiance a été plutôt bonne, on a été informés toutes les dix minutes de comment ça se passait. On a été évacués vers le parking sans problèmes », explique Thomas Balix, passager du vol de samedi en provenance de Melbourne. 

À l'intérieur, pas de traces notables du feu qui s'est déclaré au premier étage du centre de restauration mais ce dimanche, l'aéroport de la Tontouta a dû laisser ouvertes en continu ses portes d'entrée. « Il y a une petite odeur mais pas tant que ça, je pense qu'ils ont vraiment fait le ménage à fond et je pensais que le restaurant allait être fermé mais c'est ouvert. C'est qu'ils ont dû bien gérer », confie Myriam Askouban, passagère du vol de samedi en provenance de Sydney, venue récupérer ses bagages.
Tontouta incendie 2
©NC1ere
 

Incendie inédit


Reste à connaître l'origine de cet incendie inédit qui a mobilisé les soldats du feu de Païta et de la Tontouta, de 17 heures jusqu'à plus de minuit. La police scientifique et les pompiers se sont rendus sur place ce dimanche pour les constatations. Si le restaurant la Constellation et sa cuisine sont indemnes, ce n'est pas le cas de l'autre cuisine principale, située au premier étage.

Elle a été ravagée par les flammes, tout comme un bureau témoigne Françoise Carissimo, directrice générale par intérim de la Chambre de Commerce et d'Industrie à l'aéroport de la Tontouta. « La cuisine centrale prépare essentiellement les plateaux repas et c'est cet endroit qui a été le plus touché, plutôt sur la zone chaude. Les chambres froides ne sont pas touchées donc le stock n'est pas impacté. Une fois que l'enquête sera terminée, il va falloir remettre au plus vite en état cette partie-là », assure la professionnelle.

Le centre de restauration alimente environ 1 500 repas par semaine pour les avions d'Aircalin et de Qantas. Selon nos informations, le stock disponible permettra de tenir durant quinze jours. La question est de savoir désormais, ce qu'il va se passer ensuite. « Il faudra mettre en place une situation qui permette d'assurer le service et de poursuivre la collaboration avec les compagnies aériennes », poursuit Françoise Carissimo. La première réunion en interne à la CCI est prévue lundi à 8 heures. En attendant de connaître les conséquences pour la restauration, le trafic aérien n'est pas pertubé à l'aéroport de la Tontouta.

Le reportage de Martin Charmasson et Nicolas Fasquel : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live