Brèves du Pacifique

océan pacifique
Ele Opeloge
Ele Opeloge était arrivée 4ème aux J.O. de Pékin, dans la catégorie des plus de 75 kilos. Elle est désormais assurée d'avoir la médaille de bronze. ©ABC- GNS: Susie Pini
Tour d'horizon de l'actualité dans la région : la Samoane Ele Opeloge est médaillée olympique; la surreprésentation des Aborigènes en prison; Niue veut devenir membre des Nations unies.

Ele Opeloge va décrocher une médaille olympique

L'haltérophile était arrivée au pied du podium, dans la catégorie des plus de 75 kilos, derrière deux athlètes qui ont, depuis, été contrôlées positives. 
Le comité international olympique vient d'annoncer que l'une de ces deux haltérophiles, l'Ukrainienne Olha Korobka, a été disqualifiée pour la présence de traces de turinabol dans ses échantillons. 
Le sort de l'autre athlète contrôlée positive est toujours en suspens, mais on sait déjà qu'Ele Opeloge va devenir la première Samoane à décrocher une médaille olympique.
 

Quelles sont les raisons de la surreprésentation des Aborigènes en prison ?

L'Australie s'interroge sur les raisons de la surreprésentation des Aborigènes en prison. 
En juin 2015, 27% des détenus étaient aborigènes, alors qu'ils ne représentent que 2% de la population. 
Une « honte nationale », estime le président de l'association du Barreau, Patrick O'Sullivan. Le ministre de la Justice, George Brandis, parle, lui, de « tragédie nationale » et annonce l'ouverture d'une enquête : la Commission de réforme du droit australien est chargée de déterminer les facteurs qui engendrent cette situation.
Il y a 25 ans, de nombreuses recommandations avaient été faites à l'issue de la tenue d'une commission royale d'enquête sur les morts d'Aborigènes en détention, mais elles ont été ignorées, dénonce l'un des commissaires de l'époque, le sénateur travailliste Patrick Dodson.
 
 

Niue veut devenir membre des Nations unies

L'île est en libre association avec la Nouvelle-Zélande, comme les Îles Cook. Ses citoyens ont la nationalité néo-zélandaise, et Wellington est responsable de la sécurité et des affaires étrangères de la petite nation polynésienne. 
Mais 42 ans après l'instauration de ce régime, Niue estime qu'il est temps de devenir un État membre des Nations unies, avec droit de vote, rapporte la radio nationale néo-zélandaise. 
« L'Onu était là quand on a voulu devenir autonome et mon sentiment, c'est qu'elle devrait aussi prendre la responsabilité de nous permettre de devenir membre de l'organisation », déclare le Premier ministre niuéen, Toke Talagi.
Depuis l'an dernier, le Premier ministre des Îles Cook, Henry Puna, milite aussi pour que son pays obtienne le droit de vote aux Nations unies, mais la Nouvelle-Zélande s'y oppose.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live