publicité

Brèves du Pacifique

Les Fidji sont candidates à la co-présidence de la COP 23 ; les Îles Cook sanctuarisent la totalité de leur ZEE ; et les Papous accueillent la coupe de monde de foot féminine des moins de 20 ans.

© NC 1ERE
© NC 1ERE
  • Caroline Lafargue ABC Radio Australie / publié par Yvan Avril
  • Publié le

Le monde entier au chevet du climat à Marrakech

Enjeu: mettre en pratique les objectifs de réduction d'émissions arrêtés lors de la COP21 à Paris et tomber d'accord sur un calendrier. À Marrakech, les Fidji vont présenter leur candidature pour la co-présidence de la COP 23.Elle doit se tenir à Bonn, en Allemagne, en novembre 2017. Le groupe des petits états insulaires et d'autres pays du Pacifique soutiennent la candidature fidjienne. « Ce serait une formidable opportunité de remettre en lumière les difficultés auxquelles le Pacifique est confronté car nos populations sont sur la ligne de front de l'urgence climatique », a estimé Cameron Diver, le directeur général adjoint de la SPC. 
 
Et puis Henry Puna, le Premier ministre des Îles Cook, l'a annoncé à la COP 22 à Marrackech: il va étendre sa réserve matine protégée à la totalité de la zone économique exclusive du pays. Le sanctuaire Marae Moana va donc couvrir 1.8 million de km carrés. Initialement, seule la ZEE autour des Îles du sud des Cook devait être interdite à la pêche. Faire respecter ce sanctuaire va coûter des millions de dollars. Henry Puna va s'entretenir avec des sponsors potentiels à Marrakech. 
Une foule de jeunes fans papous s’est déplacée à l’aéroport de Port-Moresby pour accueillir l’équipe de foot américaine. © Eric Tlozek-ABC
© Eric Tlozek-ABC Une foule de jeunes fans papous s’est déplacée à l’aéroport de Port-Moresby pour accueillir l’équipe de foot américaine.

La Papouasie Nouvelle-Guinée accueille la coupe du monde de foot féminine des moins de 20 ans depuis dimanche, jusqu'au 3 décembre

C'est la première fois que le pays organise une compétition sportive mondiale. Il y avait 12 000 spectateurs dans le stade John Guise dimanche pour la cérémonie d'ouverture. Et des dizaines de Papous ont accueilli les 15 équipes venues du monde entier, à l'aéroport de Port-Moresby. Ils avaient appris les hymnes de chaque pays, et peint les drapeaux des différents pays des footballeuses sur leur visage. D'autres Papous avaient opté pour le costume traditionnel de leur région. Une foule de jeunes des quartiers pauvres de la capitale, menés par leurs chefs, ont aussi salué chaque équipe. En tant qu'organisatrice, la PNG était qualifiée d'office et les footballeuses papoues ont eu des débuts difficiles face aux Brésiliennes dimanche, battues 0 à 9. Elles affronteront les Suédoises mercredi. Le gouvernement espère que la coupe du monde va permettre de développer le foot féminin dans le pays et même, contribuer à améliorer la perception et la condition des femmes.  
Les fans papous avaient appris les hymnes de chaque pays, et peint les drapeaux des différents pays des footballeuses sur leur visage, pour accueillir les équipes à l'aéroport. © Eric Tlozek-ABC
© Eric Tlozek-ABC Les fans papous avaient appris les hymnes de chaque pays, et peint les drapeaux des différents pays des footballeuses sur leur visage, pour accueillir les équipes à l'aéroport.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête