Le cachalot de la baie de St Vincent est mort

mer
Cachalot baie de St Vincent
©DR
Le cachalot blessé qui avait trouvé refuge en baie de Saint-Vincent est mort lundi. Sa carcasse qui présentait des risques pour la sécurité a été remorquée au large.
L’animal s’était réfugié en baie de St Vincent depuis plus de 3 semaines. Il a fini par succomber hier.
Les garde-nature de la Province Sud ont tout tenté pour sauver ce cachalot de 16 m et de 40 tonnes qui semblait épuisé, mais en vain. 
 

La carcasse évacuée

Dès sa mort confirmée hier soir à proximité de l’îlot Page, décision a été prise d’évacuer au large la carcasse. Une mesure de sécurité car des requins rôdent depuis la semaine dernière.
Les opérations ont été lancées ce matin, alors que la marée était favorable.
Il s’agissait de remorquer la carcasse pour la relâcher à plus de 10 km de la passe de Uitoé. 

Jean-Marie Laffont, à la tête de la direction de l’environnement de la Province Sud expliquait ce mardi midi la situation au téléphone de Valérie Jauneau.  

Le danger persiste en baie de St Vincent

Si le cachalot n’est plus sur place, la baignade et les activités nautiques restent dangereuses en baie de St Vincent.
Le MRCC a lancé un avis de vigilance aux plaisanciers du fait du nombre élevé de requins dans la zone.
Les autorités surveillent l’évolution de la situation et la DSCGR communiquera prochainement sur les dangers dans ce secteur. 

En complément, cette vidéo réalisée par la province Sud.