nouvelle calédonie
info locale

Le candidat Yanno fait campagne autour du corps électoral

élections
Photo réunion corps électoral Yanno UCF élections législatives (17 mai 2017)
Gil Brial, Sacha Benisti et Gaël Yanno mercredi 17 mai, à Nouméa. ©NC 1ère / Jeannette Peteisi
L'Union pour la Calédonie dans la France ciblait les électeurs exclus du corps électoral pour les provinciales, ce mercredi 17 mai, à Nouméa. Une réunion était dédiée au sujet dans le cadre de la campagne pour les élections législatives en Nouvelle-Calédonie.

La trentaine de personnes réunies en soirée dans un restaurant nouméen, ce mercredi 17 mai, avaient un point commun : être des exclus du corps électoral des élections provinciales. Si solution il y a, ce ne sera qu’après le référendum de 2018, a déclaré Gaël Yanno pendant cette réunion proposée par le candidat UCF aux législatives dans la première circonscription.

«Particulièrement injuste»

Cette réponse n’a pas satisfait Pierre, en Nouvelle-Calédonie depuis sept ans et demi : «  Je suis un Zoreille, ça ne me gêne pas du tout d’utiliser ce terme. Je suis tombé amoureux de cette terre, témoigne-t-il. Je travaille ici, je paie des impôts ici, je dépense de l’argent ici. Ça me semble particulièrement injuste de ne pas pouvoir voter. »

Une priorité 

Une opération séduction axée sur le gel du corps électoral : le thème arrive en troisième position des priorités de campagne de Gaël Yanno dans ces législatives. Environ 25 000 électeurs exclus, c’est inacceptable, martèle le candidat : « Je l’ai démontré, notamment en choisissant comme suppléant Sacha Benisti. Un Calédonien d’adoption qui est exclu du corps électoral des provinciales, notamment. Je souhaitais avoir à mes côtés quelqu’un qui ressentait la même injustice, la même souffrance.»

«Retour à un corps électoral glissant»

«En faisant cette réunion ce soir, ça montre bien aussi, au niveau de l’UCF, avec Gil Brial,  notre détermination à défendre le retour à un corps électoral glissant, poursuit Gaël Yanno. Et à donner la possibilité d’obtenir cette citoyenneté par le mariage ou par le concubinage. »

Publicité