Comment on vote en Australie ?

monde
Elections Australie
Bureau de vote à Northcote, au nord de Melbourne. Des bureaux de vote ont ouvert trois semaines avant le jour de l'élection pour permettre à ceux qui seraient absents ce samedi de voter malgré tout - le vote étant obligatoire. © ABC / É. Largenton
Les Australiens sont appelés aux urnes ce samedi pour des élections générales. Le Premier ministre, le Libéral Malcolm Turnbull, est donné favori face au Travailliste Bill Shorten. Mais comment se déroule le vote en Australie ? Le système est un peu compliqué, mais il peut se révéler ludique.
Quand vous vous rendez dans un bureau de vote, on vous distribue deux feuilles : une verte, relativement petite, pour l'Assemblée, et une blanche, très très longue, pour le Sénat. Ça semble un peu intimidant, alors les autorités ont pris les devants : vous pouvez vous entraîner à voter en ligne !
 
Pour l'Assemblée, c'est assez simple. Vous devez classer une dizaine de candidats par ordre de préférence.
En revanche, pour le Sénat, c'est plus compliqué, le bulletin est divisé en deux parties. Essayons d'y voir un peu plus clair avec Mark Blades, un étudiant de Melbourne, rencontré devant un bureau de vote :
 
« Il y parfois plus de 100 candidats. Avant, vous deviez choisir entre remplir le haut de la feuille, en mettant juste un nom, ou remplir le bas, où vous deviez classer les 100 et quelques candidats. Maintenant, vous en nommez soit au moins douze en bas, soit seulement six en haut. »
 

Mais comment dépouiller des bulletins, où il y a parfois plus de 50 noms listés ? 

Eh bien, tous les premiers choix sont comptabilisés. Si un candidat obtient la majorité absolue, l'affaire est réglée. Sinon, on élimine le candidat qui a obtenu le moins de premiers choix et on prend alors en considération les deuxièmes choix. Et ainsi de suite jusqu'à ce qu'un candidat obtienne plus de 50% des suffrages. C'est le vote préférentiel. 
 
Australie. Bulletin de vote.
Des bulletins de vote du Victoria. ©C. Mallet / SBS French

 

Le principe est un peu compliqué, mais il permet aussi de s'amuser, de parier, en quelque sorte.
Et si vous n'avez pas envie de passer des heures à réfléchir à la meilleure combinaison possible, vous pouvez vous en remettre à votre parti de cœur, qui, lui, a son idée sur la question. Devant le bureau de vote, des militants distribuent des fiches intitulées « comment voter ». Mark Blades :
 
« Les différents partis vous suggèrent une manière de remplir votre bulletin. Il y a beaucoup de recherche derrière ! Les partis s'accusent mutuellement de passer des accords entre eux pour obtenir des soutiens, mais il n'y a pas d'accord formel. »
 
Libre ensuite aux électeurs de suivre, ou non, les conseils de leur parti favori.