publicité

La Coupe pour Magenta, à l'expérience

L'ASM s'offre une dixième Coupe de Calédonie au terme d'une finale mouvementée marquée par quatre buts, une égalisation polémique de Némia, et une séance de tirs aux buts ratée par les leaders de Hienghène. 

Une 10e Coupe de Calédonie pour l'ASM ! © M.C
© M.C Une 10e Coupe de Calédonie pour l'ASM !
  • Par Martin Charmasson
  • Publié le

UN PREMIER QUART D'HEURE DE FEU

+ Une petite minute. C'est le temps qu'il a fallu à Pierre Wajoka pour dynamiter cette finale entre deux rivaux qui s'étaient affrontés dans le dernier carré de la Coupe l'an dernier pour une victoire finale de Hienghène ... aux tirs aux buts. Cela sentait la poudre, et le n°10 de l'ASM s'est chargé du premier coup de canon.
Positionné près de la ligne de touche côté droit, il s'avance de quelques pas pour reprendre en force de l'intérieur du pied droit, et à 25 mètres, une passe croisée au sol de Joël Wakanumuné. Le ballon finit dans la lucarne opposée du gardien de Hyehen, Zico Poumali.

Piere Wajoka raconte l'ouverture du score

Piere Wajoka raconte l'ouverture du score

+ Le talent n'est cependant pas exclusif à Pierre Wajoka. Brice Dahité et Bertrand Kaï vont le prouver un quart d'heure plus tard. Le milieu gauche de Hienghène lance idéalement son attaquant vers le but adverse. Le caviar passe entre les jambes de Loïc Wakanumuné. Le goleador de Super Ligue prend ensuite le dessus sur Jérémy Dokunengo et termine le travail de l'intérieur du pied face à Steeve Ixoée.
1 partout. 

Egalisation de Hienghène à la 15e

Egalisation de Hienghène à la 15e


MAGENTA RATE DEUX FOIS LE 2-0

+ Dans le reste de la première période, les joueurs d'Alain Moizan vont se montrer les plus menaçants. Sur une passe en profondeur de Pierre Wajoka, c'est d'abord Kévin Némia qui précipite son tir alors qu'il est lancé seul face à Zico Poumali sorti de son but. Le ballon passe à côté du poteau. 

+ Juste avant la pause, Kévin Némia rate encore le break. Après un bon travail de Roïné côté gauche, il reçoit un ballon idéal dans la surface mais son tir est renvoyé par le poteau.

LES MALHEURS DE HYEHEN

+ En seconde période, Hienghène est à nouveau sous pression. Anthony Kaï se blesse et doit laisser sa place à Warren Houala. C'est ensuite Zico Poumali qui voit Paul Roïné manquer d'un rien le centre devant le but de Kévin Némia

+ A la 57e, nouvelle alerte. Pierre Wajoka dépose un coup-franc sur le côté gauche de la surface. Jean-Brice Wadriako remet en retrait pour Cédric Sansot qui frappe à bout portant et en force sur le dos de Pothin Poma, avant d'être déséquilibré par Roy Kayara, alors qu'il cherche à reprendre le ballon de la tête. Le contact n'est pas sifflé.

30 DERNIERES MINUTES DE FOLIE

+ Passée l'heure de jeu, le match monte encore en intensité. Il y a cet accrochage entre Roy Kayara et Pierre Wajoka alors que les arbitres ont du mal à se décider pour l'attribution d'une touche. Kayara ne cesse de se faire rappeler à l'ordre par son propre capitaine Bertrand Kaï pour son excès de nervosité.

+ Sa "révolte", pourtant, va redonner du peps à son équipe. Après un coup-franc dans l'axe, Bertrand Kaï récupére le ballon dans la surface de l'ASM et tire au-dessus de la barre. Le buteur sert ensuite Houala pour le 2-1, mais le jeune joueur ne peut reprendre l'offrande.

+ Magenta reste cependant menaçant à l'image du tir de Némia repoussé en corner par la main ferme de Poumali (80e) et celui de Jean-Chris Wajoka bloqué en deux temps par le portier de Hienghène (83e). Finalement, contre le cours du jeu, Hienghène marque une nouvelle fois et fait un grand pas vers un deuxième sacre consécutif quand Houala déclenche un missile à l'entrée de la surface après s'être joliment décalé (84e). 2-1 pour Hyehen !

SCENARIO IMPENSABLE

+ C'est alors que l'impossible - ou presque - se produit. Pendant exactement 26 secondes chronos, six joueurs de Hienghène quittent la pelouse pour fêter le but devant la tribune principale. Miguel et Roy Kayara, Willy Yentao, Houala, mais aussi Pothin Poma et Jordan Dinet sont à la fête. Pendant ce temps, le reste du 11 est sur la pelouse, comme le montre très clairement les images de la retransmission télévisée. L'ASM, de son côté, est prête à reprendre

+ Sur le banc de touche de Hienghène, en revisionnant les images, on voit Félix Tagawa faire signe à ses hommes de revenir sur le terrain. On voit également l'arbitre principal de la rencontre, demander à plusieurs reprises aux joueurs de Hyehen de se replacer. Ces derniers sont donc avertis.  

+ Quand l'arbitre siffle la reprise, et que quelques secondes plus tard, Kévin Némia s'avance jusqu'à l'extérieur du rond central pour tenter un lob de 50 mètres, le gardien Poumali est bien sur le terrain mais trop avancé, et le reste des troupes (les 10 autres joueurs) foule également la pelouse de plusieurs bons mètres par rapport à la ligne de touche ! Le ballon s'envole et termine sa course sous la barre. 2 partout ! Stupéfaction en tribunes, et rapidement, colère exprimée des joueurs et du coach de Hienghène. Ils déposeront dans la foulée une réserve technique, avant la prolongation. Pierre Wajoka donne sa version des faits :

Pierre Wajoka sur l'incident du 2 partout

Pierre Wajoka sur l'incident du 2 partout

+ Un arbitre bien connu de Super Ligue, présent au stade, nous a confié son point de vue : "Quand un joueur rentre sur le terrain en remplacement d'un autre, l'arbitre attend qu'il se replace avant de laisser l'action arrêtée reprendre. On aurait pu s'attendre à la même chose dans ce cas de figure. Pour l'esprit du jeu. Après, c'est une question d'interprétation"

TIRS AUX BUTS : HIENGHENE CRAQUE

+ Dans les tribunes, le public de la province Nord manifeste son mécontentement par une bronca, mais ne déborde pas. On voit même quelques sourires chez les supportrices qui finissent par s'amuser d'un tel incident. Sur le terrain, le calme revient pour la prolongation, et Hienghène ne dit pas son dernier mot. Une belle réaction dans des circonstances délicates. 
 
+ Bertrand Kaï frappe en bout de course dans le petit filet, puis tir au-dessus après un bon crochet intérieur. Une nouvelle fois dominateur dans un duel dans la surface, il manque le cadre une autre fois. Roy Kayara, lui, est tout près de redonner l'avantage à son club lorsqu'il tente un lob croisé de 25 mètres, finalement claqué en corner par Ixoée. Enfin de prolongation, c'est enfin Yentao qui rate le coche, tout seul, à quelques mètres du but, à la suite d'un excellent service à ras de terre de Miguel Kayara.

+ Dans la séance des tirs aux buts, Hienghène cède. Roy Kayara, premier tireur, bute sur Ixoée et Bertrand Kaï, dernier tireur, frappe a coté du poteau. C'est Magenta qui soulève sa 10e Coupe de Calédonie et qui disputera le 7e tour de la Coupe de France le 12 novembre prochain. 

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play