Délinquance: des chiffres inquiétants en 2015

sécurité
Délinquance 2015
Le premier comité provincial s’est tenu mercredi à l’Hôtel de la province Sud ©Province Sud
1500 délits en plus, violences physiques en hausse et des cambriolages de plus de 18%... Le bilan 2015 de la délinquance est inquiétant. Si la tendance est générale à Nouméa, les forces de gendarmerie temporisent au contraire sur le Grand Nouméa.
Mercredi, le Conseil provincial de la délinquance présentait son bilan en province Sud pour l’année 2015. Etaient présents le Haut-Commissaire, le Procureur de la République et les partenaires institutionnels et associatifs (mairies, associations de lutte contre la délinquance des mineurs en milieu scolaire, contre les violences routières, contre la drogue, contre les violences faites aux femmes…)

Hausse de la délinquance en 2015


1500 délits en plus en 2015, violences physiques en hausse et des cambriolages de plus de 18%... Le bilan 2015 de la délinquance est inquiétant. Si la tendance est générale à Nouméa, les forces de gendarmerie temporisent au contraire sur le Grand Nouméa. Avec un constat inquiétant : la part importante des mineurs dans ces faits de délinquance. A titre d’exemple, ils représentent 60% dans les affaires de cambriolage et 70 % dans les vols de moto… Le constat est alarmant. Pour prévenir la délinquance des jeunes, plusieurs actions sont mises en place dans les écoles, les quartiers et diverses structures. Et pour les jeunes déjà condamnées à des travaux d’intérêt général, des alternatives à l’incarcération sont possibles depuis un mois. Jusqu’à 250 jeunes peuvent désormais purger leur peine dans les parcs provinciaux. 

Ecoutez Alexis Bourroz, Procureur de la République

Bouroz délinquance

Et pour faire face à la consommation excessive d’alcool la province Sud projette de modifier le code des débits des boissons relatif aux ventes à distance afin que ces pratiques soient soumises aux mêmes règles.

Projet de modification du Code des débits de boissons relatif aux ventes à distance

-> Assimilation de la vente à distance à la vente à emporter (à l’instar de la métropole) : les vendeurs à distance devront obtenir une autorisation d’ouverture de débit et se soumettre aux restrictions journalières et horaires de vente.
-> Délai de mise en conformité : 3 mois à compter de l’entrée en vigueur du projet de texte modifiant le code pour régulariser leur situation (obtention de l’autorisation d’ouverture), à défaut de quoi ils seront interdits d’exercice.
-> Interdiction de vente / livraison « sur la voie publique ou dans tout espace ouvert au public » : mesure générale visant la livraison de l’alcool vendu à distance + les points de « vente à la sauvette » (vente ambulante).
-> Fixation d’une nouvelle amende administrative (en + de l’amende pénale déjà existante) : maximum 1 000 000 Fcfp en cas de vente sans autorisation.

Dans ces efforts communs, l’Etat a aussi une part de responsabilité, estime le président de la province sud. Philippe Michel en fera la demande express à Manuel Valls.

Ecoutez Philippe Michel, Président de la province Sud

Michel délinquance


Financement des actions de prévention


La province Sud est engagée dans l’ensemble des contrats locaux de sécurité élaborés au sein des CLSPD et CISPD des communes de l’agglomération et de l’intérieur. Elle pilote et finance également de nombreuses actions de prévention pour un coût global de près de 500 millions francs par an. L’ensemble des dispositifs de lutte et de prévention de la délinquance seront présentés à Manuel Valls ce vendredi lors de sa visite à la province Sud, avec notamment la question de la reconduction des contrats de développement, qui permettent de financer la majeure partie de ces actions.