publicité
Examens 2018
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Demain, rentrée des classes pour plus de 67 000 élèves

Fini les vacances : 67 610 élèves feront leur rentrée demain, marquée cette année par un nouveau calendrier scolaire, la réforme effective du collège, l’ouverture d’un établissement à Apogoti sur la commune de Dumbéa et plus de places en post-bac.

© NC 1ERE
© NC 1ERE
  • Sheïma Riahi, Martin Charmasson
  • Publié le
Après deux mois de vacances, les écoliers, collégiens et lycéens calédoniens vont reprendre le chemin de l’école. Plus de 50 000 élèves sont inscrits des établissements publics cette année. Et un peu plus de 17 000 dans le privé et le privé hors-contrat. Ils seront, en tout, 34 000 dans le premier degré, et légèrement moins dans le second degré où l’on prévoit une infime baisse d’effectif d’1% en collège. Des effectifs relativement stables par rapport à 2017.

Ce qui va changer 

De la maternelle au CM2, on poursuivra le projet éducatif calédonien, en renforçant notamment les enseignements fondamentaux en français et en mathématiques, pour lutter contre l’illettrisme et l’innumérisme. 

Pour le second degré, à noter l’ouverture du collège d’Apogoti à Dumbéa-sur-Mer. Il accueillera pour cette rentrée 210 élèves de 6e et de 5e, répartis dans 16 classes. Un établissement qui, à terme, pourra recevoir jusqu’à 600 scolaires.

Le lycée du Mont-Dore, lui, ouvre son internat pour cette rentrée 2018. Une centaine d’élèves vont en profiter.

Dans le Nord, l’aménagement du lycée de Pouembout est totalement terminé cette année, avec la réalisation de trois ateliers de formations professionnelles.

Sur le plan éducatif, on signalera deux changements dans le second degré : un nouveau calendrier scolaire qui prévoit des périodes de cours de 30,5 à 32 jours, et la réforme effective du collège. Elle vise plus d’autonomie pour les équipes éducatives, une meilleure articulation école/collège, et de nouveaux programmes liés à un nouveau socle commun.

Et puis en post-bac, toujours plus de places. Une centaine au total entre BTS, CPGE, DUT, ou encore DCG. Des filières courtes de plus en plus plébiscitées. 

Retour des cours de japonais au collège de Vao

Depuis 2013 le japonais n'était plus enseigné à l'île des Pins mais grâce à Julien Julien Douépéré, originaire de Kunié, l'apprentissage du japonais est de retour au collège de Vao. Après quatre années de formation à Lille en Métropole, l'enfant du pays enseignera cette langue vivante 2. 

Son portrait est signé Caroline Antic-Martin et Claude Lindor
PORTRAIT JULIEN DOUEPERE

Fermeture de l'école maternelle de Grand Borendy

A Thio où 500 élèves prendront le chemin de l'école ce lundi, la rentrée sera marquée par la fermeture de la seule classe de maternelle de Grand Borendy. Cette école de proximité est située à 35km au sud du village de Thio. Thio compte 5 établissements : 2 collèges, 2 écoles et une école de proximité. En province Sud, c'est la seule fermeture programme cette année.

Le reportage de Sylvie Hmeun et de Michel Bouilliez 
FERMETURE ECOLE BORENDY

APE : l'engagement des parents d'élèves 

De nombreux parents d'élèves bénévoles s'engagent chaque année pour accompagner les enseignants. Ce sont des associations de parents d'élèves, des APE, qui gèrent notamment la distribution des livres scolaires, les kermesses des écoles ou encore les sorties scolaires. Exemple avec l'APE du lycée Jules Garnier, l'un des plus grands établissements de la capitale.

Le reportage de Thierry Rigoureau et de Patrick Nicar 
APE


Sur le même thème

  • éducation

    A l'école de l'igname nouvelle

    On peut en apprendre, des choses, à l’école. Même à récolter l’igname, ce qui représente bien plus qu'un savoir-faire agricole. Récit d’un projet pédagogique proche de la terre, et de la culture kanak, vécu par des élèves de Moindou.

  • éducation

    Le collège Champagnat plonge ses équipes dans la culture kanak

    Ils doivent transmettre à leurs élèves les piliers de la culture kanak? Qu'à cela ne tienne! Les professeurs mais aussi les personnels non enseignants du collège Marcellin-Champagnat, à Nouméa, ont passé la journée d'hier à s'en imprégner sur les installations du centre Tjibaou.

  • éducation

    La création d'un CAPES bivalent en langues kanak

    C'est une annonce faite par le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, lors de sa visite aux côtés du président de la République en fin de semaine dernière. Un Certificat d'Aptitude au Professorat de l'Enseignement du Second degré en langue kanak-Français par exemple sera créé.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play