Dumbéa : La piétonne fauchée n'a pas encore été identifiée

accidents
Fait divers
L’enquête se poursuit pour tenter de déterminer les circonstances de la mort de la piétonne décédée dans la nuit de samedi à dimanche. La victime n'a pas encore été identifiée et la gendarmerie réitère son appel à témoin. 
La gendarmerie renouvelle son appel à témoins concernant l'accident qui a coûté la vie à une femme, dans la nuit de samedi à dimanche, sur la commune de Dumbéa. La piétonne a été fauchée par une voiture vers 2h du matin sur la VE2, au niveau de Nakutakoin, dans le sens Nord-Sud, après le pont de la Dumbéa.
 
Selon la gendarmerie, le conducteur du véhicule n’a pas pu éviter la dame, qui marchait vraisemblablement sur le bord de la route. En état de choc, le chauffeur n’était pas sous l’emprise de l’alcool, les tests se sont révélés négatifs.
 
La gendarmerie a précisé que la victime, vraisemblablement originaire du Vanuatu, était âgée d’une cinquantaine d'années et portait une robe mission, de couleur marron avec des motifs à fleurs blanches. Elle mesure 1,55 m, est de corpulence mince, avec des cheveux crêpus, légèrement poivre et sel, et a les oreilles percées. Elle ne portait pas de chaussures au moment de l'accident. 
 
La gendarmerie réitère donc un appel à témoins. Toute personne susceptible d’apporter des informations sur cet accident est priée de contacter le centre opérationnel de la gendarmerie de Normandie ou directement le 17.