publicité

Francosphère

Le samedi à 12h30

Francosphère

Toute la variété de la Francophonie, en images et en sons, dans une seule émission !
Les invités se font tirer un anti-portrait en coupé-décalé par Corinne Alexia-Dabo.
Ils l’ont sur le bout de la langue, ce goût de l’enfance en Afrique, en Amérique, en Océanie… Anne Bonneau aide ses interlocuteurs francophones à partager une saveur qui les a marqués.
D’un clic sur la francosphère, notre souris demande aux radios du monde « qu’est-ce qui fait débat chez vous en ce moment » ?
Et toutes les autres rubriques « Speak French ! », « Génération What », la « séquence CIRTEF »…  à retrouver chaque semaine dans « Francosphère »

Diffusion sur la webradio Outremer 1ère le samedi à 12h et le dimanche à 13h.

Réécouter l'émission

MAILLAGE CRÉOLE

Emission du samedi 19 Janvier 2019

Invitée: Maya Kamaty Avec la participation de Corinne Alexia, Anne Bonneau et Jean-Marie Chazeau Emission enregistrée dans les studios de Réunion La 1ère par Gérard Constantin Chanter chez soi et en vivre, c'est le choix fait par l'artiste réunionnaise de maloya Maya Kamaty. Quand on est la fille de Gilbert Pounia, un des musiciens les plus en vue de l'île, dont le groupe Ziskakan fête cette année ses 40 ans, quoi de plus naturel ? Eh bien, justement pas, Maya a longtemps résisté à ce choix qui a fini par s'imposer à elle. Aujourd'hui, elle ne se contente pas d'être une fille de (sa mère est aussi une conteuse connue), elle trace sa propre voie et nourrit la réflexion générale sur la place de l'artiste dans son environnement. Elle n'hésite pas à lâcher le mot d'auto-censure pour ne pas déplaire parfois aux politiques qui vous subventionnent. Quand elle entend le belge Dominique parler à Anne Bonneau de la fameuse tarte al'djote, Maya Kamaty n'a qu'une envie : demander à son tourneur de lui organiser une tournée en Belgique pour la sortie de Pandiyé (suspendu) son 2e CD en mars prochain. La tarte al'djote, quésaco ? Ecoutez Dominique voyons et vous saurez! Enfin si les carnets de commande des chantiers navals se remplissaient en fonction des noms anglais qu'ils portent, la France tiendrait le bon bout, ironise JM Chazeau dans son "Speak French

les dernières émissions

l'actu de l'émission

Partager cette émission

s'abonner au Podcast
Playlist vidéos
publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play