Les Chemins de l'histoire : La terre des " Chan Dang "

Il y a 130 ans cette année, les premiers Indochinois débarquaient du bateau le « Chéribon » pour travailler en Calédonie. 

  • Par NC1ere
  • Publié le , mis à jour le
Revoir l'émission

Fuyant un pays pauvre et une vie misérable, ils ont, pour la plupart, été affectés au pénible labeur minier. Leurs contrats de 5 ans les liaient impitoyablement à des employeurs peu scrupuleux et souvent violents. Ces milliers d’immigrés se sont appelés eux-mêmes les « Chan Dang », les pieds enchaînés. Dès les années 20, ne supportant plus leurs conditions de travail, ils vont se rebeller, faire grève et, parfois obtenir de meilleures conditions de travail. La seconde guerre mondiale puis la guerre en Indochine vont empêcher les convois de retour au pays. Les agitateurs communistes vont en profiter pour souffler sur les braises du mécontentement.

En parallèle, après avoir obtenu la libre résidence en 1946,  leurs réussites dans les petits commerces de Nouméa vont faire des jaloux. Un Comité de Défense des Intérêts Calédoniens réclame leur départ. Mais il faudra attendre le début des années 60 pour les rapatriements massifs de près de 4000 Vietnamiens vers ce Vietnam du Nord devenu communiste. Seul un millier de Catholiques resteront en Calédonie… 

L’histoire de l’implantation de ces descendants de Tonkinois en Nouvelle Calédonie fait l’objet de ce deuxième numéro de la quatrième année de la série Les Chemins de l’Histoire. « La terre des « Chan Dang » ! » revient en photos et en films d’époque sur ce long épisode historique grâce aux réalisateurs Antoine Le Tenneur et Joakim Arlaud. 

Fiche technique

 

Production : Nouvelle Calédonie la 1ère

Réalisation : Antoine le Tenneur et Joakim Arlaud

Durée : 26 minutes

Episode 2 - Saison 4
La terre des "Chan Dang" 

Vous disposez de vidéos de famille d’intérêt historique ? Partagez-les !.Contact : antoine.letenneur@francetv.fr. Téléphone : 78 83 40