Le rachat de Vale par une société australienne a été reporté

Antonin Beurrier, le Président Directeur Général de Vale Nouvelle-Calédonie, était l’invité de la matinale du jeudi 30 juillet, avec Charlotte Mestre. Ils font le tour des démarches entamées pour le rachat de l'usine de Goro et les perspectives d'avenir.

  • Par Karine Boppdupont
  • Publié le , mis à jour le
 
Un délai supplémentaire a été demandé par l’industriel australien. Fin août Vale espère signer l’acte définitif.
Les discussions, dans les prochaines semaines, auront pour objet le financement de la transition et de mettre en place la documentation juridique par exemple les accords environnementaux.
Le financement de Vale va se faire au travers d’un trust.
Le vendeur laisse de l’argent à l’acquéreur, c’est un geste assez inédit. Les conditions doivent se faire dans des règles en accord avec le premier ministre permettant à l’entreprise d’avoir un futur en Nouvelle-Calédonie.

Vale ne s’en va pas n’importe comment respecte ses engagements et nous permet d’envisager l’avenir avec les repreneurs un avenir plutôt positif.


Suite à la consultation 8 candidats se sont présentés dont Sofinor qui s’est retrouvée dans les trois derniers choix, mais il leur a été notifié que l’exclusivité avait été donnée à New Century ressources.

 
vos programmes tv