publicité

André Dang, un combat calédonien

Itinéraires diffuse le portrait d'un homme calédonien : André Dang. Zoom sur son histoire, son parcours et ses idées sur l'avenir du Pays dans un contexte d'autodétermination.

  • Par Karine Boppdupont
  • Publié le
Revoir l'émission
André Dang est né en 1936, dans un campement de mineurs tonkinois, situé à deux pas du Koniambo. Son père meurt d’un accident, sa mère s’épuise à pousser des wagons.

Lui a la chance d’être accueilli par une famille à Nouméa, puis de rencontrer des enseignants qui vont l’aider à aller de l’avant. Plus tard, embauché par Edouard Pentecost, il apprend le métier des affaires, mais n’oubliera jamais son enfance et prendra sa revanche sur la misère en bâtissant l’une des plus grosses fortunes de l’île. 

Ami du leader Indépendantiste Jean-Marie Tjibaou, André Dang rêve au début des années 80 d’exploiter une mine de nickel au service des populations kanak. Jean-Marie Tjibaou est assassiné en 1988, mais André Dang tient parole et fait de l’utopie une réalité industrielle. Aujourd’hui, l’usine tourne à plein régime  sous le contrôle des élus de la province Nord « actionnaire majoritaire » à 51%. 

André Dang a aujourd’hui 82 ans mais pense à l’avenir…Donc à l’après-nickel.   

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play