publicité

Ainsi soient-elles - Nouvelle-Calédonie, beautés plurielles (25 juillet 2017)

Au coeur de la société calédonienne, le métissage est le maître-mot. La diversité des origines contribue à la beauté de ses femmes...

  • Par Karine Boppdupont
  • Publié le , mis à jour le

 

À travers la beauté, ses codes, ses rituels, le film dépeint une société plurielle où « beauté » rime avec « multiplicité ». La réalisatrice Delphine Ameline a suivi Sophie-Elisabeth, jeune femme kanake originaire de la tribu de Wadrilla, à Ouvéa. Là-bas, la beauté ne réside pas dans une apparence physique, elle est naturelle, simple. À Nouméa, Emmanuelle, Calédonienne d’origine indonésienne et ancienne miss Calédonie, incarne le métissage de l’île. Jeune femme urbaine, elle assume pleinement sa féminité, dictée par les stéréotypes modernes de la beauté et de l’influence américaines. Ludmila, étudiante kanake à Nouméa et danseuse dans un groupe de hip-hop, représente la nouvelle génération de l’île. Une jeunesse aux origines diverses qui cherche sa propre voie entre traditions et désir d’émancipation.

Tous ces visages et toutes ces histoires racontent les influences qui ont traversé et qui font la Nouvelle-Calédonie d’aujourd’hui.


Un film de Delphine Ameline

Productions Wild Angle Productions, avec la participation de France Télévisions

Durée 52 min


publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play