Lakoustic

Diffusion le dernier samedi du mois à 20h00

Lakoustic

Lakoustic spécial 50 ans de la télévision du 31 octobre 2015

Janice vous propose une session nostalgie pour célébrer les 50 ans de télé. Sur la scène du Mouv’, Lakoustic invite les artistes qui ont marqué la Nouvelle-Calédonie des années 60 à 80 : Théo Menango, Jean-Pierre Swan, les Spiders, Neibash, Bethela, Yenu, Sumaele, Gayulaz, Ardy Panatte...

  • Par Karine Boppdupont
  • Publié le , mis à jour le
Revoir l'émission

L'interview de Janice et la vidéo de l'émission


Qui sont les invités que vous avez choisis
pour cette spéciale 50 ans et pourquoi ?
Janice : J’ai eu, bien sûr, très très envie de faire plaisir aux téléspectateurs !!
Envie de faire marcher la turbine aux émotions, envie de faire voyager tout le
monde au royaume des souvenirs, envie d’imaginer les sourires « purs » des gens
devant leur petit écran. Mon « boss », Patrick Gasser (société de production
ombres échappées) m’a toujours fait confiance, il me suit dans mes idées et
mes souhaits et il me laisse toujours carte blanche en termes de contenu et
de préparatifs. Exceptionnellement, le format LAKOUSTIC traditionnel change
pour cette édition. Plus d’une dizaine d’artistes se succèderont entre le plateau-live
et mon canapé… comme une grosse fête classe et populaire. Je vous donne
quelques noms : THE SPIDERS, Jean-Pierre SWAN, GAYULAZ 1ère génération,
ARDY PANATTE, NEIBASH….. Que des gens qui ont fait danser le Pays à l’époque
où le monde entier semblait, lui aussi, plus utopiste qu’aujourd’hui.

Y-a-t-il une nouvelle génération sur la
scène calédonienne ?
Janice : J’ai envie de dire oui. Notamment la génération RAP. Le mouvement des
jeunes qui aiment ça et écrivent leurs lyrics sur des instrus pour ensuite se produire
sur scène avec DJ est en train de grossir. Pour l’heure, malgré de nombreux efforts
en termes de rayonnement médias, les calédoniens semblent ne pas encore être
tout à fait prêts à plébisciter du rap. Mais ça va venir. Notamment grâce à la motivation
et la fraîcheur des artistes. Même chose pour le rock. Certes il existe depuis fort
longtemps au Pays mais là, les groupes se fédèrent jusqu’à en monter des festivals
qui affichent complet en brousse ! Le travail de la musique sous forme «digitale» est aussi en train de s’installer
dans le paysage musical actuel. DJ, beatmakers, MAO (musique assistée par
ordinateur), il y en a de plus en plus. Et loin d’être mauvais !
Néanmoins, la vraie « nouvelle génération» est, je crois, celle, non pas des artistes mais
des « techniciens du son ». Nos ingénieurs son en Nouvelle-Calédonie sont de plus en
plus qualifiés, entraînés, et exigeants.
 

présenté par
Les tweets de NC 1ère

vos programmes tv