Feu vert pour VALE au CICS

environnement
CICS de vale NC
©CM
Le CICS : le comité d'Information, de concertation et de surveillance de l'usine du sud a validé l'autorisation d'exploitation minière de la mine de GORO pour les cinq ans à venir. L'association EPLP et le comité Rhéébù Nùù restent insatisfaits concernant les suivis environnementaux.
Un CICS, un comité d'information, de concertation et de surveillance sur les impacts environnementaux de l'usine du Sud s'est tenu ce lundi.
A cette occasion, la Province sud se prononcera sur la demande d'autorisation d'exploitation minière de Vale.
Elle a examiné aussi le projet de stockage de résidus secs.
Ces deux dossiers doivent permettre à l'industriel de s'inscrire dans la durée, jusqu'à l'horizon 2036. 
 
L'autorisation d'exploitation minière 
Le Comité d'Information, de concertation et de surveillance de l'usine du sud a donné son aval pour les cinq ans à venir. A noter que l'arrêté d'autorisation est assorti de prescriptions imposées à l'industriel.
Cet arrêté devrait être ratifié le mois prochain par le président de la province Sud.


Le projet de stockage de résidus à sec (séchés avant le stockage).

Philippe Michel, président de la province Sud
Des propos recueillis par Olivier Jonemann et Cédric Michaut
©nouvellecaledonie
Projet bassin stockage résidus à sec 2015
©vale.nc

Raphaël Mapou, secrétaire général du comité Rhéébù Nùù
Des propos recueillis par Olivier Jonemann et Cédric Michaut
©nouvellecaledonie

 

Bassin de résidus de la KWE WEST : une nouvelle pollution souterraine méconnue


Martine Cornaille, présidente de l'association Ensemble Pour La Planète (EPLP)
Des propos recueillis par Olivier Jonemann et Cédric Michaut
©nouvellecaledonie


 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live