publicité

Feu vert pour VALE au CICS

Le CICS : le comité d'Information, de concertation et de surveillance de l'usine du sud a validé l'autorisation d'exploitation minière de la mine de GORO pour les cinq ans à venir. L'association EPLP et le comité Rhéébù Nùù restent insatisfaits concernant les suivis environnementaux.

© CM
© CM
  • NG (OJ et CM)
  • Publié le , mis à jour le
Un CICS, un comité d'information, de concertation et de surveillance sur les impacts environnementaux de l'usine du Sud s'est tenu ce lundi.
A cette occasion, la Province sud se prononcera sur la demande d'autorisation d'exploitation minière de Vale.
Elle a examiné aussi le projet de stockage de résidus secs.
Ces deux dossiers doivent permettre à l'industriel de s'inscrire dans la durée, jusqu'à l'horizon 2036. 
 
L'autorisation d'exploitation minière 
Le Comité d'Information, de concertation et de surveillance de l'usine du sud a donné son aval pour les cinq ans à venir. A noter que l'arrêté d'autorisation est assorti de prescriptions imposées à l'industriel.
Cet arrêté devrait être ratifié le mois prochain par le président de la province Sud.


Le projet de stockage de résidus à sec (séchés avant le stockage).

Philippe Michel, président de la province Sud
Des propos recueillis par Olivier Jonemann et Cédric Michaut
PHILIPPE MICHEL
© vale.nc
© vale.nc

Raphaël Mapou, secrétaire général du comité Rhéébù Nùù
Des propos recueillis par Olivier Jonemann et Cédric Michaut
RAPHAEL MAPOU

 

Bassin de résidus de la KWE WEST : une nouvelle pollution souterraine méconnue


Martine Cornaille, présidente de l'association Ensemble Pour La Planète (EPLP)
Des propos recueillis par Olivier Jonemann et Cédric Michaut
Martine Cornaille - EPLP


 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play