Une journée pour découvrir différents arts martiaux

sportncla1ère
Arts martiaux
©NCla1ère
C’est ce que proposaient samedi plusieurs clubs de Nouméa. Une quarantaine de pratiquants se sont essayés au karaté et à l’aïkido, mais aussi au systema et au wing chun, bien moins connus du grand public.
Répéter les gestes d’un art martial pratiqué par les unités spéciales de l’armée soviétique. Une découverte assez particulière. Le systema s’inspire du Samoz, l’aïkido russe. 
Il est basé sur la respiration, la relaxation pour amener le déplacement, et la protection de sa structure.
« Les coups sont portés. On apprend à encaisser aussi. L’objectif, c’est qu’une fois dans la rue, si on se fait agresser, on sait ce que c’est que prendre un coup, on n’est pas surpris par ce qui se passe. On est en mesure de rester relax pour pouvoir appréhender ce qui se passe et pouvoir répondre et se défendre » explique Fred Decourt, instructeur 1er niveau pour le club de systema de Nouvelle-Calédonie. 
 

Le wing chun de Bruce Lee

Après le systema, le wing chun est enseigné. Le voyage continue. Cet art martial vient du Sud de la Chine. Popularisé par Bruce Lee, puis la série de film Ip Man, il est tout récent sur le territoire. Un club s’est créé avec une dizaine de licenciés encadrés par Dominique Reuillard, 4e dan : 
«  On cherche un équilibre physique, structurel, et en même temps psychique. On essaye de trouver l’équilibre en soi qui nous permet en toutes conditions de rester calme, détendu » explique cet enseignant de wing chun. 
 

Découvrir d’autres techniques

Karaté et aïkido étaient aussi en démonstration avec des éducateurs du Dojo Zanshin. Une journée complète de partage. Dans le public, Kingsley Robert-Traeger, 12 ans, championne d'Australie 2018 de karaté kyokushin :
« On ne reste pas dans un cercle avec que ses techniques à soi-même. Et on apprend plein d’autres techniques et ça enrichit plus » souligne la jeune fille. 
A terme les organisateurs souhaitent s’ouvrir à d’autres disciplines dans le cadre de cette journée d’initiation.
Le reportage de Martin Charmasson et Christian Favennec. 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live