L'actu dans le Pacifique le 28 avril

océan pacifique
breves du pacifique
L'essentiel de l'actualité dans la région Pacifique, en bref. 

Le zika commence à se répandre en PPG

Le ministère australien des Affaires étrangères recommande à ses ressortissants d'être prudents, de se protéger contre les piqûres de moustique ; les femmes enceintes sont invitées à consulter leur médecin avant d'envisager de s'y rendre. Le niveau d'alerte reste toutefois le même : l'Australie recommande la plus grande prudence dans tout le pays, et déconseille de se rendre dans les environs de Porgera, dans la province d'Enga.

Moustique Zika
©ABC

Bougainville fait face à une crise financière.

D'après le Post-Courier, la province autonome de Papouasie-Nouvelle-Guinée attend toujours que le gouvernement de Port-Moresby lui verse 250 millions de dollars (australiens) de subventions. La situation s'enlise et Bougainville manque d'argent. Les fournisseurs ne sont plus payés et la tension monte. À défaut d'obtenir leur dû, certains entrepreneurs s'accaparent des biens publics, notamment des voitures du gouvernement. 
 

Resistance

La résistance s'organise en Papouasie-Nouvelle-Guinée contre l'exploitation minière du fond de la baie de Milne. Une vingtaine d'organisations des régions de Madang, de Nouvelle-Bretagne, de Manus et de Nouvelle-Irlande s'unissent pour créer les PNG Solwara Warriors. Le collectif espère avoir ainsi plus de chances de se faire entendre. Une pétition et plusieurs actions sont en cours de préparation, indique l'un de ses dirigeants, Patrick Kaupun. Le gouvernement papou et l'entreprise canadienne Nautilus espèrent commencer leurs opérations dans la mine de Solwara d'ici 2018. Ce serait la première mine sous-marine au monde. Les militants des PNG Solwara Warriors disent que la population locale n'a pas donné son accord et ils craignent des répercussions négatives sur l'environnement.
 

Deux bateaux de pêche vietnamiens interceptés aux Palau.

 C'est un avion de surveillance qui les a repérés, il y a deux semaines. Les bateaux ont ensuite été dirigés vers le port avec leurs équipages. La pêche commerciale est interdite aux Palau et l'archipel tient à faire savoir qu'il fera tout pour protéger son sanctuaire marin : « Nos lois sont sévères, on est coordonné en mer, on travaille bien avec la justice. On est encore en phase d'apprentissage, mais il y a de gros progrès », se félicite le ministre de la Justice, John Bradley, interrogé par l'Island Times. Depuis février, deux autres arrestations ont eu lieu - deux bateaux de pêche philippins. Les capitaines devront comparaître devant la justice des Palau. L'année dernière, l'archipel avait été plus loin en mettant le feu à des bateaux pirate vietnamiens. Une image qui avait fait le tour du monde.

  
Une bonne nouvelle aux Samoa américaines 

Le parc national attire de plus en plus de visiteurs. Ils sont 19 000 à s'y être rendus l'an passé ; c'est 5 000 de plus qu'en 2014. Selon les autorités, cela a rapporté 800 000 dollars américains aux villages alentours. Le parc national s'étend sur 36 km2, sur trois îles - Tutuila, Ofu et Ta'u. On peut y voir notamment une forêt tropicale humide, des sites archéologiques et de beaux récifs de corail.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live