L’intersyndicale de la SLN accuse Eramet

nickel
SLN
Usine de la SLN ©NC1ère
La SLN serait la « pompe à fric » d'Eramet selon l'intersyndicale de la Société Le Nickel, qui accuse Eramet d'avoir plombé les comptes de sa filiale à son profit.
La bombe a été lâchée lors du comité central d’entreprise du 11 mai.
Usant de leur droit d’alerte, les syndicats ont fait appel à un cabinet d’experts. Et selon les syndicalistes, ce serait la SLN qui supporterait depuis des années les frais de l'usine de Sandouville.
Ce mercredi, le comité d’entreprise de la SLN a validé l’arrêt de la fabrication des mattes de nickel à Doniambo. Economie attendue : 3 milliards de francs CFP.
Les syndicats dénoncent aussi les commissions sur les ventes de métal et de minerai. Ils entendent examiner les contrats.

Le reportage d’Olivier Jonemann et Nicolas Fasquel.


©nouvellecaledonie