Le petit monde de Julie : le maître du suspens

coronavirus
julie et Hitch
Plongée dans l'univers du maître du suspens, de sa salle de bain façon "Psychose", Julie redessine la silhouette d'un des monstres sacrés du cinéma.

J'ai pu constater que l'homme ne peut pas vivre uniquement du meurtre. Il a besoin d'affection, d'approbation, d'encouragement, et, parfois, d'un bon repas.


Lors d'une allocution prononcée en 1979 devant l'American Film Institute, Alfred Hitchcock poursuit en citant les quatre personnes qui furent essentielles pour lui :

La première est une monteuse, la deuxième, une scénariste, la troisième, la mère de ma fille Patricia, et la quatrième, une cuisinière émérite capable d'accomplir des miracles aux fourneaux.


Ces quatre femmes, en réalité, n'en font qu'une : la discrète épouse du grand "Hitch", Alma Reville. Une facette que l'on connaît assez peu du réalisateur, scénariste, produceur, né le 13 août 1899 à Leytonstone (Londres). 

Plus grand cinéaste selon un classement dressé en 2007 par la critique au Royaume-Uni, The Daily Telegraph écrit : 

Hitchcock a fait davantage qu'aucun autre réalisateur pour façonner le cinéma moderne, lequel sans lui serait tout à fait différent. Il possédait un flair pour la narration, en dissimulant avec cruauté (à ses personnages et au spectateur) des informations cruciales et en provoquant comme nul autre les émotions du public. 

De son enfance solitaire et sur-protégée, il tirera les grandes lignes de son personnage Norman Bates (Psychose). Son métier de graphiste en publicité l'amène au cinéma en passant par la création de génériques. Sans doute c'est ce qui explique le soin qu'il a accordé aux génériques dans la plupart de ses films.
Durant presque soixante ans, Alfred Hitchcock réalisera cinquante-trois longs métrages, dont certains ont marqué l'histoire du cinéma, tant par leur succès public que par leur réception et leur postérité critiques. Citation non exhaustive : Les 39 Marches, Soupçons, Les Enchaînés, Fenêtre sur cour, Sueurs froides, La Mort aux trousses, Psychose, ou encore Les Oiseaux.
 

Après des succès dans le cinéma muet et le cinéma sonore naissant, Hitchcock quitte son pays natal et s'installe à Hollywood, juste avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale où il restera jusqu'à sa mort le 29 avril 1980 à Bel Air (Los Angeles).

Le 20 avril 1955, il acquiert la citoyenneté américaine mais conserve la citoyenneté britannique, qui lui permettra, au soir de sa vie, d'être anobli et nommé Chevalier Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique.

Doué d'un sens aigu de l'autopromotion, notamment au travers de ses caméos (apparitions anonymes dans ses films), Hitchcock, interprète de son propre personnage, demeure l'une des personnalités du xxe siècle les plus reconnaissables et les plus connues à travers le monde.

« Le maître du suspense » est considéré comme l'un des réalisateurs les plus influents sur le plan stylistique. Pionnier de nombreuses techniques dans le genre cinématographique du thriller, Hitchcock a installé les notions de suspense et de MacGuffin dans l'univers du cinéma. Ses thrillers, caractérisés par une habile combinaison entre tension et humour, déclinent les variations de la figure de l'innocent persécuté à travers des thèmes récurrents : la peur, la culpabilité et la perte d'identité.