nouvelle calédonie
info locale

Les brèves du Pacifique

océan pacifique
char chinois
Démonstration de force de la Chine lors d'une parade militaire à grand spectacle, le 3 septembre 2015. Ici, les fameux missiles DF-26 à très longue portée, capable de frapper Guam. ©Andy Wong/Reuters
La Chine a la capacité militaire de détruire l'île américaine de Guam, en Micronésie... Aux Tonga c'est confirmé, la taxe sur les opérations de change entrera en vigueur le 1er juin... Le Vanuatu a un palais des congrès flambant neuf.
La Chine a la capacité militaire de détruire l'île américaine de Guam, en Micronésie, considérée comme « le porte-avions permanent » du Pentagone dans le Pacifique ouest. La puissante République populaire possède désormais des missiles DF-26 capables d'atteindre une cible dans un rayon de 5500 kilomètres. Les deux bases américaines de Guam sont situées dans ce rayon et menacées par cette nouvelle force de frappe de la Chine. 

C'est ce que détaille un rapport publié cette semaine, de la commission du Congrès américain, chargée de l'examen des relations économiques et de sécurité entre les États-Unis et la Chine, au moment même où la tension monte entre les deux pays. Il y a quelques jours, un destroyer américain  est passé au large d'une île revendiquée par Pékin, en Mer de Chine du Sud. 

L'année dernière, avant la grande parade militaire organisée par le régime chinois début septembre, le centre de recherches américain Rand avait publié un rapport dans lequel la base Andersen de Guam était qualifiée  « d'unique base militaire américaine dans le Pacifique ouest qui ne soit pas menacée par des missiles balistiques conventionnels. » 

Aux Tonga c'est confirmé, la taxe sur les opérations de change entrera en vigueur le 1er juin et sera abolie le 30 juin 2020. Car l'objectif de la taxe est de lever des fonds afin de financer les Jeux du Pacifique en 2019. La compétition sportive coûtera au moins 40 millions de dollars américains. La nouvelle loi prévoit une taxe d'un demi centime sur chaque pa'anga (c'est le nom de la monnaie tongienne) échangé contre une monnaie étrangère. 
 
Le Vanuatu a un palais des congrès flambant neuf, construit par le groupe chinois Jiangsu Provincial Construction. Il a été inauguré vendredi, après deux ans de travaux. Le chantier a subi des retards à cause du cyclone Pam. La facture de 16 millions de dollars américains est réglée par le gouvernement chinois. Le nouveau centre contient un amphithéâtre d'une capacité de 1000 places. 
Publicité