Les brèves du Pacifique du 4 octobre 2016

océan pacifique
Vanuatu manif anti violence faites aux femmes.
Manifestation à Port-Vila contre les violences faites aux femmes après l'agression dont a été victime Florence Lengkon (au centre). ©Vanuatu Daily Post / Dan McGarry
L'essentiel de l'actualité dans la région avec 4 Vanuatais en prison pour avoir enlevé et agressé une femme, et 9 Australiens poursuivis pour insultes et troubles à l'ordre public en Malaisie. 

De la prison ferme au Vanuatu pour les quatre ravisseurs de Florence Lengkon. 

Cette jeune femme avait été enlevée sur son lieu de travail, dans le centre de Port-Vila, en mars dernier, après avoir posté sur Facebook des messages hostiles aux chauffeurs de taxi et de minibus de la capitale. Emmenée sur le quai principal, là où débarquent les passagers des bateaux de croisière, elle avait été insultée par ses agresseurs et forcée de présenter des excuses aux employés du service des transports publics. Elle avait ensuite été violemment frappée au visage.
D'après le Daily Post, la cour suprême du Vanuatu a condamné Pierre Noal à deux ans et neuf mois de prison pour enlèvement et rassemblement illégal. Ben Koro, Glen Kovoi et Michael Samuel écopent de deux ans et demi de prison pour les mêmes faits. 
Trois autres hommes, trois chauffeurs de bus, étaient poursuivis dans cette affaire, mais ils ont été acquittés, le mois dernier. Ils avaient pourtant plaidé coupable.
Aujourd'hui, Florence Lengkon salue le jugement de la cour suprême et appelle tous les hommes à respecter les femmes. Elle encourage aussi les femmes victimes de violences à porter plainte.
 
 

En Australie, pour la deuxième fois en une semaine, la police a tiré sur un suspect aborigène.

Lundi soir, à Broome, en Australie occidentale, un policier a ouvert le feu sur un homme de 66 ans après une altercation « entre plusieurs personnes, dont l'une était armée d'un couteau », précise le responsable local de la police dans un communiqué. Membre de la communauté aborigène de Balgo, l'homme a été touché à l'estomac, mais ses jours ne seraient pas en danger.
Mercredi dernier, dans la localité de Cowra, dans le centre de la Nouvelle-Galles-du-Sud, la police a tiré sur un Aborigène de 32 ans à la suite d'un « affrontement », rapporte le Guardian. Il se trouve dans un état grave.
Dans les deux cas, des enquêtes internes à la police ont été ouvertes.

 

Des abeilles d'Hawaï sont placées sur la liste des espèces menacées d'extinction aux États-Unis.

Il s'agit de sept variétés d'abeilles à tête jaune et d'abeilles masquées, menacées par la perte d'habitat, les feux de forêt et les espèces envahissantes. Il n'y a pas si longtemps, elles étaient pourtant courantes dans les îles d'Hawaï et de Maui. Pour les États-Unis, l'enjeu est commercial : la pollinisation par les abeilles est essentielle à la production de fruits, de légumes et de noix. Pour le moment, on ne sait pas comment les autorités comptent protéger ces abeilles à l'avenir.
abeilles d'Hawaï
Abeille à tête jaune. ©AP / John Kaia

 

 

Le mauvais temps persiste en Australie.

Quatre États sont en proie aux inondations : dans le Victoria, l'Australie-Méridionale et la Nouvelle-Galles-du-Sud, la pluie continue de tomber et les rivières ne cessent de gonfler. En Tasmanie, en revanche, les autorités et les fermiers profitent d'une accalmie pour nettoyer au plus vite les régions touchées.
 

Neuf Australiens ont été arrêtés en Malaisie pour s'être dévêtus pendant le Grand Prix de Formule 1, le week-end dernier.

Âgés de 25 à 29 ans, ces neuf hommes ont fini en slip de bain aux couleurs du drapeau malaisien. Un geste qui n'est pas passé inaperçu dans le pays ; pour de nombreux internautes, ils ont manqué de respect à la Malaisie.
Les Australiens sont poursuivis pour « insulte volontaire avec l'intention de provoquer un trouble à l'ordre public ». Et parmi les neuf accusés, il y a un conseiller du ministre de la Défense, Christopher Pyne.
Grand prix Malaisie. Australiens.
Les Australiens en slip de bain en Malaisie. ©Instagram / wonjack95