publicité

Malaise au service de pneumologie du Médipôle

Le Médipôle a du faire appel à des médecins du secteur privé pour pallier l’absence de ses personnels, en arrêt maladie. Le service de 27 lits doit continuer à fonctionner.

© NCla1ere
© NCla1ere
  • Karine Arroyo et Christian Favennec (CM)
  • Publié le
Depuis une semaine maintenant, le service doit faire face à l'arrêt maladie des 4 pneumologues permanents. Tout a dû être réorganisé en urgence pour que la continuité des soins soit assurée. Une situation inédite, perturbante, mais qui va bénéficier de l'aide des médecins du privé.
La commission médicale réunie en urgence a validé l’arrivée de 5 pneumologues du privé afin que le service continue.
Ils seront là chacun une demi-journée par semaine pour des consultations ou des actes techniques comme des biopsies ou des fibroscopies.
2 médecins généralistes du Médipôle continuent également à s’occuper du service avec l’aide de spécialistes d’autres services.
Concernant l’organisation de la pneumologie qui pose problème depuis longtemps, le Médipôle a demandé à la Dass-NC et à l’inspection de la santé une mission d’inspection qui devrait livrer ses conclusions cette semaine.

Le reportage de Karine Arroyo et Christian Favennec 
HOPITAL SCE PNEUMOLOGIE SS MEDECINS

Sur le même thème

  • santé

    Ouégoa : réouverture du dispensaire lundi

    Le dispensaire de Ouégoa devrait rouvrir ses portes lundi prochain. Décision prise ce mercredi par la cellule de concertation créée la semaine dernière après un énième incident survenu il y a deux semaines au centre médico-social.

  • santé

    Une mission exceptionnelle de chirurgie cardiaque

    Des spécialistes de l’institut mutualiste Montsouris, à Paris, ont mené la première mission de chirurgie cardiaque en Calédonie. Une trentaine de patients ont pu bénéficier d’une intervention sans avoir à être évasanés en Australie ou en métropole.

  • santé

    20 000 calédoniens seraient diabétiques

    En Nouvelle-Calédonie, 20 000 personnes souffriraient de diabète. En cause : le mode de consommation qui fait la part belle au sucre. Les sucres cachés sont très nombreux. L'association des diabétiques a passé la semaine à informer les calédoniens. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play