Mont-Dore sud : des artistes exposent leur savoir-faire

culture mont-dore
expo mont-dore
©Caroline Antic Martin
Une dizaine d’artistes du Mont-Dore se retrouvent autour d’une exposition collective. Tableaux, sculptures, poteries, bijoux… il y en a pour tous les goûts, jusqu'au 6 décembre. 
Plus qu’une exposition, c’est une déambulation artistique que nous offre, en cette fin d’année, Lise-Marie Harbulot. Des jardins, à la maison, en passant par l’atelier, chaque espace accueille les œuvres et donc les univers de dix créateurs mondoriens. Des sculptures d’Adjé, Victor Dermel et Jean-Marie Ganeval, aux paysages calédoniens de Patrick Duffieux et aux explosions de couleurs de son épouse Anne-Marie D’Anglebermes. 
 

On parle de façon très différente, avec cette envie de mettre de la couleur et de la joie dans nos tableaux. Surtout en ce moment, on en a vraiment besoin! Ce qu’il y a d’intéressant, aussi, c’est qu’on se complète. L'un regarde le travail de l’autre et vice-versa… C'est très enrichissant, comme travail.

Anne-Marie D’Anglebermes, artiste peintre


Des créations chargées d’humour 

Les travaux d’Isabelle Ohlen et Thierry Mangin, qui célèbrent l’humour et l’esprit décalé, laissent à découvrir quelques pièces de l’exposition « Dérision », annulée pour cause de Covid. « Nous avions envie de charger nos toiles, nos créations, d’humour et d’amour. C’est pour ça que nous avions choisi la couleur rose. Cette exposition n’avait pas pu être montrée au public. C’est une opportunité de l’avoir aujourd’hui, sur le Mont-Dore, car le jour de notre expo prévue normalement au Nakamal 21 à l’époque, nous avons été confinés. Nous avions donc décidé de la poster sur Facebook mais c’est une grande joie de la partager aujourd’hui, vraiment », explique Isabelle Ohlen. 


Le réalisme des pastels de Lise-Marie Harbulot 


A découvrir également, les dessins à l’encre de chine sur bénitier d’Emmanuelle Deladrière, les poteries et bijoux émaillés de Christelle Gingreau et bien sûr les célèbres pastels de la maitresse des lieux, Lise-Marie Harbulot, chefs d’œuvres de réalisme et de précision.  « Cette fois-ci, j’ai choisi le thème des grottes de Lifou, c’est un travail plus direct, un peu moins précis... et concernant les platiers vers l’îlot Montravel, j’ai une amie qui vit là-bas. Elle a pu me donner des photos que j'ai ensuite interprétées et là, c’est effectivement un travail précis, mais c’est tellement passionnant de voir ce qu’il y a dans la mer. Ce lieu-là est spécial. » 

Nichée dans une maison perchée sur les hauteurs du Mont-Dore, l’exposition de ces artistes mondoriens dure jusqu’à dimanche 6 décembre, inclus.  

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Louis Perin : 

L'adresse : 2 525, route de la Corniche, au Mont-Dore Sud (un peu plus loin que la mise à l'eau des Dauphins). Tél. : 43 12 43.