publicité

Mort de Jean Pierre Deteix : le meurtrier présumé a reconnu les faits

L’enquête sur le meurtre de Jean-Pierre Deteix progresse. 5 personnes - 4 receleurs et l’auteur présumé des faits – sont en garde à vue. L’autopsie a été pratiquée ce matin (7 juin)

© NC 1ère / Maurice SEGOU
© NC 1ère / Maurice SEGOU
  • Isabelle Peltier avec Caroline moureaux
  • Publié le , mis à jour le
C’est bien sous les coups de son agresseur, que Jean-Pierre Deteix a succombé. L’autopsie, pratiquée ce matin, l’a confirmé.
Les faits, on le rappelle, remontent à la nuit de vendredi à samedi.
Le corps de l’ancien membre de l’UC et chef de cabinet du vice-président du gouvernement avait été découvert samedi 4 juin dissimulé sous des feuilles et des branchages à Nouville, près de la plage des nudistes.

Le meurtrier présumé n'aurait pas supporté les avances de sa victime

L’auteur présumé des faits est un jeune homme âgé de 21 ans ; il a été interpellé très tôt dans la matinée de lundi - soit plus de 48 heures après les faits. Selon ses déclarations, Jean-Pierre Deteix l’aurait accosté au centre ville, avant de l’emmener à la Baie des Citrons, puis à Nouville. Dans le véhicule, raconte-t-il, il aurait supporté de nombreux attouchements.  Jusqu’à l’arrivée à la plage des nudistes, où les avances plus explicites de Jean-Pierre Deteix auraient, selon lui, déchaîné sa violence. Ses propos ne sont pour le moment pas vérifiables.

Le meurtrier présumé a reconnu avoir porté les coups qui ont causé la mort de la victime. Ce ne sont d’ailleurs pas ses premiers faits de violence. Originaire de l’île des Pins, il est actuellement placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rendre à Kunié, pour y avoir brutalement frappé un ancien. Avec là aussi apparemment, en toile de fond, le vol d’une voiture.

4 autres personnes en garde à vue

Depuis hier midi, quatre autres jeunes majeurs sont en garde à vue pour le recel du véhicule de Jean-Pierre Deteix. Ces derniers n’auraient pas été informés de la provenance de cette voiture. Celle-ci avait été retrouvée à Plum, incendiée. Les protagonistes de cette affaire devraient être présentés demain devant le parquet, qui devra confirmer les chefs d’homicide volontaire, de vol et de destruction de véhicule.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play