nouvelle calédonie
info locale

Nickel : les Philippines se rapprochent des normes environnementales canadiennes

nickel
Philippines
Vue sur la mine de Santa Cruz aux Philippines ©AFP
La demande de nickel pour le marché des véhicules électriques se confirme. Dans ce contexte, la démarche "mine durable" adoptée par Manille vient conforter le LME. Dans la journée, le métal a atteint le seuil des 12 000 dollars à la Bourse des métaux de Londres. 
La Chambre des mines des Philippines (COMP) a adhéré à l'initiative "vers le développement minier durable" (VDMD) qui concerne principalement le secteur minier du nickel. Un programme élaboré par l'Association minière du Canada (AMC). Pourquoi cette adhésion ? Si les Philippines sont le premier producteur mondial de nickel, un bras de fer politique a opposé le gouvernement du pays à l’industrie minière. Et le marché mondial a vécu au rythme des bonnes ou mauvaises nouvelles qui arrivaient de Manille. Cette fois, un compromis semble avoir été trouvé. Les intérêts du secteur sont préservés mais les producteurs miniers s’engagent vis-à-vis de l’environnement.

Meilleure mine

C'est la première fois qu’une telle initiative est adoptée par une association minière d'Asie du Sud-est. La Chambre des mines des Philippines (COMP) est la quatrième association minière nationale à l'extérieur du Canada à adopter l'initiative pour un développement minier durable, ce qui démontre une préoccupation croissante à l'échelle internationale. Les associations minières de la Finlande, de l'Argentine et du Botswana travaillent actuellement à la mise en œuvre de l'initiative canadienne. 
"Maintenant que les Philippines ont adopté l'initiative (VDMD), notre programme élaboré au Canada permettra d'améliorer le rendement environnemental et social "
, réagit Pierre Gratton, président de l’association minière du Canada. « Le développement minier, lorsqu'il est conduit de manière responsable, peut contribuer à l'économie d'un pays et au bien-être des communautés minières » indique de son côté Gérard Brimo président de la Chambre patronale des mines des Philippines et dirigeant de Nickel Asia, le premier producteur du pays.

Initiative canadienne

L'AMC et ses membres ont lancé le programme "mine durable" en 2004. Les sociétés minières sont tenues d'évaluer chaque année le rendement de leurs installations dans des domaines comme la gestion des résidus, les relations avec les collectivités, la santé et la sécurité, la conservation de la biodiversité, la gestion des crises ainsi que la gestion de l'énergie et des émissions de gaz à effet de serre. Le public peut consulter gratuitement les résultats, lesquels sont vérifiés par un tiers tous les trois ans pour en assurer l'exactitude. Pour veiller à ce que le programme vers un développement minier durable (VDMD) reflète les attentes de la société civile et des intervenants de l'industrie, il a été conçu et continue d'être perfectionné par un comité consultatif multilatéral indépendant.

L’adhésion des Philippines à un programme qui soumet l’industrie minière à des contrôles réguliers et à des normes environnementales lui permet aussi d'améliorer son image internationale en espérant se rapprocher à terme des producteurs les plus vertueux comme le Canada ou la Nouvelle-Calédonie.