Protéger les bébés du virus respiratoire syncytial

santé
Service néonatalogie, grossesses pathologiques et maternité, médipole
©NC la 1ere
Attention au virus respiratoire syncytial chez les nourrissons. Une épidémie sévit actuellement en Nouvelle-Calédonie. Anodin chez les adultes, le VRS peut être très dangereux pour les très jeunes enfants. 
Plus de 150 cas dépistés en Calédonie, et 26 bébés hospitalisés en réanimation néonatale, depuis le début de l’année. C’est dix de plus que sur toute l’année 2019, et plus de double par rapport à 2018. Les spécialistes du nourrisson tirent la sonnette d’alarme : ce qui semblerait un simple rhume peut mettre la vie des nouveaux-nés en danger

Le point d'Anne-Claire Lévêque :

Gare au VRS

 

De l'utilité des gestes barrière

Face au VRS, les gestes barrière réappris à l’occasion de la crise du coronavirus sont la meilleure arme. Et si le rhume s’est installé dans la famille, soyez prudent. 
 

Comme tous les virus respiratoires, il se transmet par le contact salivaire. Donc pas de bisou aux tout petits bébés quand on est enrhumé. Les personnes qui transmettent, c'est souvent les grands frères et les grandes sœurs.
Et après, c'est aussi par le biais des parents. Quand on mouche le grand frère, on se lave bien les mains avant de s'occuper du petit.
C'est essentiellement faire très attention au rhume, qui paraît banal chez le grand frère, le papa, la maman ou la tantine, parce que chez le tout petit bébé, ça peut être dramatique.  
- Dr Marie-Eve Moulies, chef du service néonatalogie au CHT

 

Consulter

En cas d’inquiétude, il est conseillé de consulter un pédiatre ou un médecin généraliste sensibilisé aux pathologies des tout petits.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live