À Lifou, les jeunes agriculteurs rajeunissent le marché de Wé

famille lifou
jeunes agriculteurs lifou
©Gaël Detcheverry
Plus de jeunes, de diversité, de nouveautés, un vent de fraîcheur souffle sur le marché de Wé à Lifou, un renouveau incarné par de jeunes agriculteurs comme Alphonse, Edmond, Henri et Josué.
Deux fois par semaine, Alphonse fait le tour de son jardin et ses champs en prévision du marché. Chouchoutes, choux, ignames, patates, papayes, tomates, oignons, salades, ici, à la tribu de Thuahaik la terre est généreuse. "Je n'ai même pas mis d'engrais. J'ai juste à mettre un peu de fumier et les bestioles partent" explique Alphonse Palasso, agriculteur et exposant au marché de Wé.

L’an dernier, Alphonse a pris la relève de son père, trop malade pour travailler… une succession naturelle pour ce fils ainé. "Moi je suis resté m'occuper d'ici, à la maison. Tout ce qui concerne le travail coutumier aussi, cultiver la terre, faire de l'agriculture..." indique Alphonse. 
agriculteur lifou
©Caroline Antic-Martin

 

Le marché de Wé se rajeunit 

Tous les mercredis et vendredis matin, le marché de Wé accueille entre 100 et 200 exposants. La plupart est âgé, mais de plus en plus de jeunes, comme Alphonse, côtoient les ainés. C’est également le cas d'Henri, Josué et Edmond. Il y a trois ans, ces deux frères et leurs cousins ont repris, non sans mal, le business de leur tantine.
 

Quand je suis arrivé la première fois pour prendre le marché, ce n'était pas évident. Il y avait toutes les mamies, on n'a un peu du mal à s'exprimer par rapport aux vieilles; elles parlent en Lifou et nous on ne comprend pas trop. Ma tante elle a dit que le business c'est le business, il n'y a pas la famille.

- Edmond Palasso, agriculteur et exposant au marché de Wé.

 
agriculteur lifou 2
©Caroline Antic-Martin

Présentation soignée, prix affichés, nouveaux produits: ces jeunes bousculent les habitudes et ne manquent pas d’idées pour développer leur activité. "Avec mes frères, on essaye d'améliorer, d'exporter, d'envoyer plus loin.. pour avoir un projet" ajoute Edmond. Un vent de jeunesse et de nouveauté bien vécu par les anciens du marché. "Il y a de plus en plus de jeunes, et plusieurs ethnies aussi, les religions il y en a plusieurs. On est content de voir ces gens-là travailler ensemble dans ce marché" indique Daniel John, exposant au marché de Wé. 

À Lifou, progrès et destin commun se tissent aussi dans les travées du marché.

Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live